La chronique littéraire
Magazine
Jeudi 14 avril 2016
3 min

Histoire du silence d'Alain Corbin, aux éditions Albin Michel

Le silence n’est pas la simple absence de bruit. Le silence réside en nous, dans cette sensationintérieure que certains grands écrivains, penseurs, savants, femmes et hommes de foi ontcultivée durant des siècles. C’est sur cette histoire que revient le livre d’Alain Corbin, celle d’un âge où la parole n’envahissait pas tout. À l’heure où le bruit a pénétré tous les espaces,où l’électronique, les écrans et tant d’autres objets diffusent une pollution visuelle et sonore,un tel ouvrage est singulier. Il montre le lien subtil entre l’invention de l’individu et laconstruction d’une citadelle intérieure. Redécouvrir l’école du silence, tel est l’enjeu de ce livre dont chaque citation est une invitation à la méditation, au retour sur soi. Certes, philosophes et romanciers ont dit combien la nature et le monde qui nous entourent ne sont pas distraction vaine. Dans le bruissement du vent ou le son d’un instrument surgit un contraste propice à l’émergence du calme. Les moines ont imaginé mille techniques pour exalter le silence, jusqu’aux Chartreux qui vivent sans parler. Une rupture s’est produite, pourtant, aux confins des années 1950. Le silence semble alors avoir perdu sa valeur éducative. Avec son éclipse, un pan entier de structurationdes individus se dérobe. Le retrouver par l’usage d’un livre tient du prodige. C’est ce pari qu’a réussi Alain Corbin.

Mots clés :