Vendredi 5 février 2021
2 min

La chaîne Culturebox, nouvel espace de création ?

Depuis le début de la crise sanitaire, de nouvelles aides financières apparaissent pour aider les opéras, comme le Programme aux Diffusions alternatives. L'arrivée de la chaîne Culturebox a pour objectif d'aider la création en finançant de nouveaux spectacles. Comment cela va-t-il s'articuler ?

La chaîne Culturebox, nouvel espace de création ?
Culturebox, © Culturebox

Le mode de production des spectacles a évolué depuis le début de la crise sanitaire. En cette période de confinement, pour que l’opéra vive, il lui faut un diffuseur, la plupart du temps télévisuel, ce qui rapproche son mode de production du modèle économique en place dans la filière cinéma. Sans captation, pas de productions !

Les aides sont essentiellement dispensées par le CNM, le fameux Centre national de la Musique, créé l’an dernier et qui chapeaute la filière sous la tutelle du ministère de la Culture. Il existe une batterie d’aides qui ont pour mission de sauver des institutions, par exemple une aide pour compenser les pertes de billetterie. Mais la plus intéressante, c’est le Programme aux Diffusions alternatives, qui permet de donner un coup de pouce aux captations, et donc à l’artistique. Ce programme n’était pas prévu dans le plan de relance de 2 milliards annoncé par le ministère et a été bricolé en deux mois par le CNM. C’est aujourd’hui précisément ce qui pouvait être considéré comme un gadget qui tient la création et permet au spectacle d’être encore un peu vivant.
Reste à savoir si les tuyaux de diffusion pourront drainer tout ce qui se capte aujourd’hui, car les spectacles à la télévision sont peu nombreux et l’offre atteint un point de saturation…

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Culturebox, un nouvel espace de diffusion

Depuis lundi nous pouvons aussi compter sur Culturebox pour voir ces spectacles. Culturebox, la chaîne culturelle éphémère sur le canal 19 de la TNT, supposée durer trois mois et dotée de 5 millions d’euros, prend la suite du site internet. Nous pouvions donc déjà la voir, ce n’est pas une force de diffusion supplémentaire, elle est simplement modulée.
Toutefois, lors de son lancement, il a été précisé que la chaîne boosterait aussi la création en finançant 12 à 24 captations. Deuxième aide, donc, pour que des spectacles continuent de se produire. Ceci étant dit, l’aide apportée par Culturebox ne concerne pas exclusivement l’opéra, mais aussi le théâtre, l’humour... L’opéra, mêlé au classique et à la danse, n’aura droit qu’à une seule soirée par semaine, celle du mardi. Tout cela n’est pas fait pour désengorger la diffusion des spectacles.
Autre point qui passe un peu mal, la première semaine à été consacrée à la diffusion d’un Carmina Burana aux Chorégies d'Orange. On ne fait pas plus repoussoir pour qui aime le classique…

On aurait d’ailleurs tous préféré que les spectacles s’imposent sur France 2 à 21 heures au lieu de les voir cachés entre Gulli et TF1 séries. Ca, ça aurait été de l’ouverture. Nous pouvons souligner qu’une nouvelle chaîne, qui existait déjà, qui ne sait pas vraiment combien de captations elle va aider et qui, alors que tous les artistes sont pied au plancher, ouvre la seule soirée lyrique de la semaine par une rediffusion de Carmina Burana… Il y a de quoi être pessimiste ! 

L'équipe de l'émission :