La chronique d'Antoine Pecqueur
Magazine
Samedi 20 avril 2019
2 min

Russie : Roman Abramovich

Chaque samedi, Antoine Pecqueur fait le lien entre géopolitique et culture : il décrypte la vie artistique, et notamment musicale, d’un pays qui fait l’actualité. Il nous parle ce matin d’un oligarque russe, Roman Abramovich, très engagé sur le plan culturel.

Russie : Roman Abramovich
Roman Abramovitch, © Getty / Anton Novoderezhkin / Getty

Antoine Pecqueur nous parle ce matin d’un oligarque russe, Roman Abramovich, très engagé aussi sur le plan culturel. 

Le multimilliardaire russe, dont la fortune est estimée à 9 milliards d’euros, est surtout connu pour être le propriétaire du club de football de Chelsea. Ce que l’on sait moins, c’est que le paysage culturel russe est en grande partie entre ses mains. Il suffit déjà d’aller à  Moscou, où le plus important centre d’art moderne et contemporain, le Garage, construit par Rem Koolhaas, a été fondé par Abramovitch. Rien d’étonnant quand on sait que le milliardaire est un collectionneur d’art ; il a acheté pour 86 millions de dollars un triptyque de Bacon, ou encore pour 33 millions un tableau de Lucian Freud. Il est dans le classement des 100 personnes les plus influentes pour l’art contemporain, par le magazine Artreview. Il faut préciser qu’Abramovitch a fondé le Garage avec Dasha Zukhova, son ex-femme. Et c’est là que la saga devient people : car au moment de la séparation du couple, il y a deux ans, beaucoup se sont demandé ce qu’allait devenir le Musée. Il poursuit toujours son activité. On a même vu les deux anciens partenaires ensemble pour fêter l’anniversaire du musée. Même si certains se demandent la véritable motivation de Daha Zukhova sur ce projet ; lors de l’inauguration d’une récente exposition, un journaliste lui a demandé de cite un artiste qu’elle avait récemment exposé au Musée, elle n’a pas été capable de donner un seul nom. 

Le grand projet culturel de Roman Abramovich se trouve maintenant à Saint-Pétersbourg…

Plus exactement sur l’île de la Nouvelle Hollande, au cœur de Saint-Petersbourg. Sur cette île se trouvent surtout des bâtiments qui servaient autrefois à la construction navale. Roman Abramovich vient d’en faire un grand pôle culturel ; il a acheté l’île pour 300 millions de dollars. On y trouve un musée d’art moderne, une scène pour des concerts symphoniques, des studios de danse, et aussi quantité de bars et de restaurants. Une sorte de Disneyland culturel diront ses détracteurs. Un investissement majeur pour la culture en Russie, diront les autres. On voit en tout cas à travers ce projet la très grande proximité d’Abramovitch avec le pouvoir en place. Mais il n’est pas seul à Saint-Petersbourg, où l’autre homme fort de la culture est le chef d’orchestre Valery Gergiev, qui multiplie les nouvelles salles autour du Théâtre Mariinsky. Quels seront les futurs projets d’Abramovitch? Y-aura-t-il rapprochement entre les deux ?  Difficile d’en savoir plus, cela fait douze ans et demi que Roman Abramovitch dont la fortune est estimée à 9 milliards n’a pas donné d’interviews.

L'équipe de l'émission :