Samedi 18 avril 2020
5 min

Petites Planètes : un tour du monde des musiques traditionnelles, tout en restant chez soi

La collection Petites Planètes, imaginée par Vincent Moon et Priscilla Telmon, propose des centaines de films tournés aux 4 coins du monde, où l'on peut y découvrir des chants folkloriques, des rituels, des musiques sacrées... Un tour du monde musical sans bouger de chez soi.

Petites Planètes : un tour du monde des musiques traditionnelles, tout en restant chez soi
Capture d'écran d'une vidéo de la collection Petites Planètes tournée en Tchétchénie, © Petites Planètes

Aujourd’hui on va partir aux 4 coins du monde grâce à un projet qui s’appelle Petites Planètes… 

Là par exemple on se retrouve plongé en Ossétie du nord, dans le Caucase, en compagnie d’une voix, très belle, enregistrée par un duo de Français : Vincent Moon et Priscilla Telmon. Depuis quelques années, ce couple parcourt le monde et capte des instants musicaux. 

D’un film à l’autre, on passe d’une ambiance feutrée devant un feu de cheminée en Ossétie à une cérémonie sacrée éthiopienne, donnée en extérieur et où l’on peut voir des hommes et des femmes drapés de blanc en plein rituel… 

Capter le rituel, capter le sacré, c’est devenu un fil rouge pour ces deux explorateurs, mais pas seulement. Petites Planètes donne aussi la place aux musiques folkloriques. Vincent Moon raconte que lorsqu’il arrive sur un territoire, il demande aux locaux : "Si je devais enregistrer quelque chose aujourd’hui, ça serait quoi ?" Et le résultat, ça donne ça : 

Ici, un choeur de femmes dans une maison sombre en Russie, bougies à la main, elles se tiennent debout en tenues traditionnelles… Toute la collection est en ligne, vous en avez pour des journées entières puisqu’on parle de centaines de films captés au Brésil, en Indonésie, en Iran ou en Géorgie comme cette séquence où des hommes sont assis autour d’une table, dans un restaurant, et offre un moment suspendu.

Tous ces films sont comme captés sur le vif, on est avec ces gens qui chantent, jouent d’un instrument, dansent, sont en plein rituel, mais on est aussi avec cette poule en fond sonore, cette moto qui passe, ces enfants qui jouent dans la cour… Et tout ce qui fait la beauté de ses captations. 

On voyage, parfois même avec les chanteurs ou les musiciennes qui continuent de jouer dans la voiture, on marche aussi comme à Hanoï, au Viet-Nam, en pleine procession funéraire. 

Une dernière chose de particulier avec cette collection, c’est qu’on prend le temps d’observer et d’écouter. Certains films durent plus de 20 minutes… Un temps nécessaire pour, par exemple, immortaliser une cérémonie dans toute son authenticité. C’est le cas notamment d’un enregistrement prenant, capté en Tchétchénie. On y voit une foule d’hommes en plein rituel soufi, rituel qui ici, honore la mémoire de la fille défunte d’un maître soufi de la région... Les hommes chantent, dansent et se mettent en transe..

En période de confinement et de pandémie, nos rituels sont suspendus. On compte les morts mais on ne peut pas les honorer. Je ne prétends pas avoir la solution miracle, mais si jamais les films de Petites Planètes peuvent aider, peut-être à vivre par procuration ces instants forts de communion, ou simplement à s’échapper, à découvrir une culture, admirer les paysages d’une région, d’un pays dont on parle peu, comme l'Azerbaïdjan dont on entend le rythme des percussions, il suffit d’aller sur le site Petites Planètes ou la page Youtube de Vincent Moon

L'équipe de l'émission :