Mardi 21 septembre 2021
2 min

Le jardin persan de la compositrice anglaise Liza Lehmann

Elle a croisé la route de Giuseppe Verdi, Franz Liszt ou encore Clara Schumann... C’était aussi l'une des chanteuses les plus célèbres d’Angleterre mais aussi une compositrice talentueuse. Liza Lehmann s'est fait notamment connaître grâce à son œuvre vocale intitulée Dans un jardin persan.

Le jardin persan de la compositrice anglaise Liza Lehmann
Portrait de la chanteuse et compositrice anglaise Liza Lehmann. , © Getty / UniversalImagesGroup

Elle s’appelait Liza Lehmann. Fille d’un couple d’artistes son père, Rudolf Lehmann, était peintre et sa mère, Amelia Lehmann, a composé et transcrit de nombreuses chansons populaires sous le pseudonyme minimaliste A.L.

Liza, l’aînée des quatre filles du couple, s’intéresse très tôt à la musique. Dans son autobiographie, elle se souvient de Franz Liszt qui venait leur jouer ses dernières compositions quand la famille était encore installée en Italie. Puis c’est l’Angleterre où elle reçoit ses premières leçons de piano puis de chant. C’est donc naturellement qu’elle se tourne vers la composition et qu’elle se met à écrire pour la voix. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Une grande carrière de chanteuse

Encouragée par l’immense cantatrice suédoise Jenny Lind, Liza Lehmann débute une grande carrière de soprano dans toute l’Angleterre et même au-delà. De passage en Allemagne, Clara Schumann lui propose de venir chanter dans son salon tout en l’accompagnant au piano… 

Dès qu’elle en a l’occasion et quand elle ne chante pas ses propres compositions, c’est elle qui prend le rôle de l’accompagnatrice. C’est le cas en 1896 lors d’un concert qui va la faire rayonner en tant que compositrice. Deux ans plus tôt, elle se marie et profite de sa lune de miel pour écrire… En manque d'inspiration, Liza Lehmann demande à son nouvel époux quel texte elle pourrait mettre en musique. Ce dernier lui suggère les poèmes anciens d’Omar Khayyam. 

Séduite par cette proposition, Liza Lehmann compose alors son œuvre la plus célèbre intitulée In a persian garden (Dans un jardin persan)

Un concert qui change une vie

Mais que s’est-il donc passé lors de ce concert de 1896 ? Eh bien, elle arrive enfin à faire jouer son œuvre. Quand elle décide de la faire publier, Liza Lehmann est confrontée à de nombreux refus... C’est complexe, la musique est trop difficile, de plus, il faut quatre voix et ce n’est pas si simple à trouver. La jeune compositrice est alors aidée par une dame influente qui en entendant la réduction de son jardin persan décide tout de suite d’organiser un concert. 

Une soprano, une contralto, un ténor et une basse sont appelés, la compositrice se met au piano et le succès est retentissant… La pièce est publiée dans l’année, jouée dans toute l’Angleterre et jusqu’aux Etats-Unis. 

L'œuvre alterne entre des duos, des solos et des quartettes où toutes les voix se mêlent... En entendant un extrait où seule la voix de ténor chante une ode à la lune, Oh moon of my delight, certaines personnes écrivent à la compositrice pour leur faire part de leur étonnement. Elles détectent dans la mélodie des tonalités orientales, comme un écho au texte écrit par le poète iranien. Pour Liza Lehmann, ce n’est qu’une belle coïncidence puisqu’elle avoue n’avoir jamais mis les pieds dans ces pays ni entendu de musiques orientales. Elle écrit alors : “Les couleurs locales ont dû venir naturellement à moi ou plutôt, cette impression peut venir de l’esprit même du poème”. 

L'équipe de l'émission :