Lundi 17 septembre 2018
3 min

Miss America : « Je veux montrer qu’une femme afro-américaine peut chanter de l’opéra »

CHRONIQUE - La nouvelle Miss America est diplômée en composition et chanteuse lyrique. Nia Franklin est aussi afro-américaine et a porté un message lors de la cérémonie en disant : « Je veux montrer qu’une femme afro-américaine peut chanter de l’opéra ».

Miss America : « Je veux montrer qu’une femme afro-américaine peut chanter de l’opéra »
Nia Franklin sacrée Miss America 2019., © Karen Nocella

La chronique d'Aliette de Laleu. 

Cette année Miss America, fameux concours de beauté où de jeunes concurrentes se disputent le titre de plus belle femme du pays, souhaitait valoriser la beauté intérieure… Vaste programme. Parmi les cerveaux qui défilaient, une femme a été élue Miss America 2019 : Nia Franklin. 

Pourquoi parler d’un concours de Miss ce matin ? Et bien parce que la plus belle femme des Etats-Unis est diplômée d’un Master de composition musicale et chanteuse lyrique. 

Nia Franklin est aussi afro-américaine. Pendant la cérémonie, elle a promu l’éducation artistique, chanté un air de Puccini et déclaré : « Je veux montrer que la musique classique est toujours vivante, et surtout qu’une femme afro-américaine peut chanter de l’opéra ». 

Cette phrase, prononcée en 2018, dit tout. Et dit surtout que le combat mené pour lutter contre les discriminations continue. Aujourd’hui à travers la voix de Miss America, hier, en 1939, à travers celle d’une autre chanteuse. 

Nous sommes le 9 avril 1939 sur le parvis du Lincoln Memorial à Washington et la voix de Marian Anderson résonne. La contralto, très populaire à l’époque, devait initialement se produire dans une salle de concert, mais les Filles de la Révolution américaine, organisation patriote, ont décrété qu’une femme noire n’avait pas le droit de venir chanter dans l’auditorium.

Il aura fallu le soutien d’Eleanor Roosevelt pour que ce concert en plein air soit organisé. Au lieu de chanter devant 4 000 spectateurs, Marian Anderson se retrouve devant une foule de 75 000 personnes, introduite par ces mots : « Le génie n’a pas de couleur » prononcé par le secrétaire à l’intérieur des Etats-Unis.

Marian Anderson n’est pas la première afro-américaine à avoir percé dans le monde lyrique…  Au XIXe siècle on comptait Elizabeth Greenfield, née esclave puis adoptée et surnommée le cygne noir… Il y avait aussi Marie Selika Williams, première artiste noire à se produire à la Maison Blanche… Et puis d’autres au début du XXe siècle dont on n’a pas retenu les noms. Celle qui a tout fait basculer, c’est incontestablement Marian Anderson. 

Il y eut un avant et un après 9 avril 1939. L’après, c’est Martin Luther King, 24 ans plus tard qui, sur ce même parvis prononce son fameux « I have a dream ». 

L’après c’est aussi de nouvelles chanteuses afro-américaines inspirées par Marian Anderson qui prennent place dans le monde lyrique. Parmi elles se trouve une des plus belles voix du XXe siècle.

La soprano afro-américaine Leontyne Price ouvre les rôles d’opéra aux femmes noires. Applaudie sur les scènes du monde entier, elle incarne les plus grandes figures féminines lyriques, de Tosca à Donna Anna en passant par Cléopâtre, rôle composé par Samuel Barber pour sa voix. 

Puis dans les années 80, une autre génération de chanteuses afro-américaines arrive, plus sereine, avec des droits plus acquis, et on va finir, parce que la liste devient heureusement de plus en plus longue avec le temps, on va finir en écoutant une autre soprano, une autre très grande voix, une autre chanteuse noire… Parce que c’était son anniversaire samedi dernier (elle fêtait ses 73 ans), parce que je l’adore, mais surtout parce qu’on ne retient pas ses larmes en l’entendant chanter Wagner… Bon anniversaire un peu en retard Jessye Norman... 

Discours Dr Martin Luther King Jr
I have a dream
YOUTUBE

Richard WAGNER
Wesendock Lieder : Traüme
Jessye Norman, Orchestre Symphonique de Londres, Colin Davis
PHILIPS  

Francesco CILEA
Adriana Lecouvreur : "Ecco respiro...Io son l'umile ancella"
Leontyne Price, David Garvey  
RCA  

L'équipe de l'émission :