Samedi 19 juin 2021
5 min

Totó la Momposina, dans les traces des Cantadora de Colombie

La chanteuse colombienne Totó la Momposina fête cet été ses 81 ans et continue de garder sa belle voix qui a porté pendant de si nombreuses années le répertoire traditionnel de son pays natal, une musique aux influences multiples.

Totó la Momposina, dans les traces des Cantadora de Colombie
La chanteuse colombienne Toto La Momposina en concert en 2004 à New York, © Getty / Bill Tompkins

Quand Totó la Momposina interprète El Tigre, une chanson traditionnelle de l’île de Mompos, on peut imaginer l'émotion qui la traverse. Mompos, c'est là où est née Sonia Bazanta Vides, musicienne colombienne qui prend le nom de Totó La Momposina quand sa carrière décolle. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Nous sommes alors dans les années 60 et la chanteuse fait un pari audacieux... Avec son groupe musical, elle décide de porter le répertoire traditionnel colombien au même titre que les autres genres musicaux, en mélangeant musiques pour danser, chants populaires et même musiques rituels.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Croiser les traditions musicales

Dans Indio Farotos par exemple, on se rapproche de la culture des Indiens d’Amérique au son de la gaïta hembra, flûte traditionnelle colombienne. Ce mélange de cultures est à la base de la musique jouée par Totó La Momposina. Ses racines afro-indiennes la plongent dès son plus jeune âge dans un métissage qui se retrouve dans toutes ses chansons. On entend les rythmes africains, les instruments traditionnels colombiens, la touche espagnol et une influence indienne.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Pour illustrer cette rencontre entre les pays, rien de mieux qu’une cumbia au rythme chaloupé et mélancolique. La chanteuse dit de cette danse qu’elle est “la rencontre des cultures africaines et indiennes, avec les flûtes gaïtas, les sons de fanfare et les tambours africains.” Puis elle ajoute : “Mais c’est aussi une déclaration d’amour d’une femme à un homme. Les premières chanteuses de cumbia la dansaient avec des bougies dans les mains, symbole de leur rôle de gardienne du foyer”

Cette place accordée aux femmes dans la culture colombienne, Totó La Momposina la côtoie très tôt. Sa mère, elle-même chanteuse et savetière de métier, l’emmène en tournée dans les villages pour aller entendre les Cantadora. Ces femmes sont non seulement des chanteuses hors pair, mais elles gèrent aussi la politique du village, les besoins de la communauté. Elles connaissent les plantes, la médecine naturelle, et la musique, pour elles, est vitale, cela fait partie de l'une de leurs dimensions spirituelles. 

Un voyage presque initiatique

Mais pour aller les retrouver ces Cantadora, la jeune Sonia et sa maman affrontent quelques épreuves. Totó la Momposina raconte dans une interview qu’il faut être guerrière ou Gitane pour arriver à trouver cette musique. Il ne faut pas se soucier du lieu où l’on dort et de la nourriture que l’on mange. Ces voyages non sans danger lui ont permis de conserver tout un répertoire traditionnel et de le porter à l’international.

La chanteuse va fêter ses 81 ans cet été, et elle conserve une voix remarquable. L'année dernière, elle sortait encore des nouveaux titres, notamment une berceuse a cappella, clin d'œil à ses nombreux petits-enfants.  Son secret pour sa voix ? Se coucher tôt, manger léger, pas de viande rouge ni d'alcool... 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :