Samedi 17 octobre 2020
7 min

Domna Samiou, l'âme de la musique traditionnelle grecque

Le 12 octobre 1928 naissait Domna Samiou, une chanteuse et ethnomusicologue grecque reconnue pour avoir collecté et chanté un répertoire traditionnel voué à l'oubli.

Domna Samiou, l'âme de la musique traditionnelle grecque
Domna Samiou, chanteuse et musicologue grecque, © Domna Samiou Greek Folk Music Association

Le 12 octobre 1928 naissait Domna Samiou, une chanteuse et ethnomusicologue grecque. Raconter la vie de Domna Samiou c’est toucher à une icône de la musique traditionnelle grecque. Son travail de recherches et d’enregistrements est colossal. Sans elle, de nombreuses musiques et de nombreuses chansons auraient sûrement disparues aujourd’hui. 

Domna Samiou est née à Kaisariani, un quartier d’Athènes où vivent principalement les réfugiés de la guerre gréco-turque de 1922. Avec ses parents, eux aussi réfugiés, elle vit dans la pauvreté, mais trouve dans cet environnement un sens du partage, elle parle de gentillesse et de compassion, et dès son enfance, elle côtoie la musique, que ce soit dans la rue ou dans les églises où elle connaissait tous les hymnes par cœur. 

C’est ce qui lui a permis de faire une rencontre décisive : à 13 ans elle est obligée de travailler comme aide domestique pour ne pas mourir de faim. Pendant qu’elle fait le ménage, elle chante. La maîtresse de maison entend sa voix et la présente au chanteur et musicologue Simon Karas. Il devient son professeur, lui fait découvrir la demotika, la chanson folklorique grecque, la tradition musicale byzantine et lui ouvre les portes de la musique traditionnelle grecque,

Dans les années 50, Domna Samiou travaille à la radio et rencontre un grand nombre de groupes locaux de musiques régionales dans tout le pays. 10 ans plus tard, elle décide de voyager en Grèce et d’aller elle-même capter toutes ces musiques et ces chants. Elle devient donc collecteuse et heureuse propriétaire de milliers de chansons traditionnelles grecques. Elle collabore avec la télévision et capte en sons et en images des danses, des chants, des instrumentistes comme ce clarinettiste virtuose qu’elle croise et enregistre dans un village de la région d’Arcadie. 

Dans cette même région, elle capte la voix d’un enfant de 11 ans, Stathis Palivas. Domna Samiou le rencontre à l’occasion d’un grand concours de chant, musique et costumes folkloriques organisé dans le village de Lagadia. L’enregistrement date de 1976. 

A cette époque, la musicologue s’est déjà mise aussi à chanter et donner des concerts. Elle débute au début des années 70. Elle a 43 ans la première fois qu’elle chante devant un public mais ne s’arrêtera jamais. 

Evidemment elle reprend des chants traditionnels comme ceux des Akrites, ces agriculteurs guerriers de l’Antiquité qui ont pendant des siècles été célébrés en musique. Ici le chant raconte le repos du soldat dans les bras de sa bien-aimée. Un chant devenu rituel pour les mariages : il est interprété le lendemain de la nuit de noces, devant la porte de la chambre nuptial. 

La popularité de cette chanteuse a dépassé les frontières comme on peut le voir dans une vidéo tirée de l'émission Le Grand échiquier où l'on peut voir Domna Samiou avec le violoniste américain Yehudi Menuhin. Il accompagne la voix de la chanteuse grecque sur une chanson traditionnelle de la région de Thrace. De nombreuses archives, enregistrements et vidéos sont en ligne et gérées aujourd’hui par l’association de musique folklorique Domna Samiou, créée par la chanteuse. Il suffit d’aller faire un tour sur le site domnasamiou.gr ou sur la chaîne Youtube Domna Samiou.

L'équipe de l'émission :