Samedi 9 novembre 2019
5 min

Chants marins et chants gitans d'Angleterre

Brexit par ci, Brexit par là... Parlons d'Angleterre autrement, avec un zoom sur ses musiques traditionnelles, dites "folk", et en particulier sur les chants de marins, appelés "shanties", et les chants gitans dont les textes et les mélodies se transmettent de générations en générations...

Chants marins et chants gitans d'Angleterre
Vue de Londres , © M.Richard

Quel est l’héritage musical d'un pays qui a fait naître l’un des plus grands groupes de musique au monde ? 

Nous sommes sur la terre des Beatles, et on va ce matin s’intéresser à deux communautés : les marins et les gypsys, le peuple gitan. Commençons par prendre la mer avec les shanties, mot anglais probablement dérivé du français chanter, qui désigne donc les chants marins.

Chants marins anglais

On peut grossièrement ranger les chants marins en deux catégories : ceux qui distraient les matelots, là on va avoir droit aux chansons à boire assez frivoles, plutôt joyeuses, et les autres qui ont un but : aider les marins à travailler. 

Haul on the bowline par exemple fait partie des chants utiles, celui-ci servait à border la voile de misaine, border c’est ramener la voile le plus prêt du bord du bateau, et la misaine c’est la voile basse sur le mât avant. Vous entendez dans la chanson les fins de phrases avec un petit ‘oh!’ accentué, et bien cette exclamation correspond à l’effort fourni par les matelots pour border ensemble cette grande voile. 

Mais il existe aussi des chants marins qui racontent des histoires, des grandes traversées, des paquebots, comme The Dreadnough, dédié à Samuels, commandant du navire Dreadnough, un paquebot construit en 1853 et réputé pour sa stabilité.

Chants gitans anglais

Quittons la mer pour retrouver la terre et la communauté gitane anglaise, une communauté riche de tradition, de culture, d’histoires à raconter aussi, et de musique…

Dans un enregistrement daté de 1958, Janet Penfold interprète Won’t you buy my sweet blooming lavender. Elle a alors 30 ans, et raconte à Peter Kennedy qui a collecté cette chanson, qu’avec sa mère, toutes deux gitanes, elles se levaient à 4h du matin pour récolter des lavandes à Mitcham pour ensuite les vendre au cœur de Londres. Cette chanson vient de sa grand-mère qui elle même la tient de ses ancêtres… Les paroles sont comme un spot publicitaire efficace : Vous en achetez et vos vêtements vont sentir si bon… 

Pour revenir sur la thématique marine, écoutons la petite Sheila Smith, enregistrée en 1952 dans son campement à Laughton dans le sud de l'Angleterre... Son chant, Dear father, pray build me a boat, raconte la requête d’une jeune fille qui supplie son père de construire un bateau pour partir à la recherche de son amoureux, un marin évidemment. 

L'équipe de l'émission :