La chronique d'Aliette de Laleu
Magazine
Lundi 28 janvier 2019
3 min

Elektra de Richard Strauss

Elektra ou “la cruauté mise en musique” : ce ne sont pas les mots d'Aliette de Laleu mais ceux de Daniel Barenboim pour qualifier l’opéra de Richard Strauss. Cruauté des femmes aussi avec trois figures féminines que l'on a longtemps considéré comme des "monstres"... à tort ?

Elektra de Richard Strauss
En 1996, Andrea Gruber (Chrysothémis) et Marilyn Zschau (Elektra) dans l'opéra de Strauss : Elektra, © Gary Smith
L'équipe de l'émission :