Samedi 22 février 2020
5 min

Jeux d'eau, poèmes chantés et autres musiques du Vanuatu

Si l'on commence à bien connaître la musique de l'eau du Vanuatu, nouvelle attraction touristique de cet archipel, il ne faut pas réduire la culture de ces îles à cette pratique. Les musiques et chants du Vanuatu sont variés, complexes, et font parfois appel à des instruments uniques au monde.

Jeux d'eau, poèmes chantés et autres musiques du Vanuatu
Groupe de femmes sur l'île d'Ambrym, Vanuatu, août 2007, © Getty / Eric Lafforgue/Art in All of Us

Sur l’archipel du Vanuatu, il existe une musique unique au monde appelée jeux d’eau. Cinq ou six femmes se tiennent dans l’embouchure d’une rivière ou dans la mer, l’eau arrive au niveau de leurs hanches et avec leurs mains, leurs doigts, leurs poings ou leurs bras, elles frappent, caressent, battent, effleurent l’eau pour en faire de la musique. 

Aujourd’hui ces jeux d’eau sont devenus une attraction touristique et surtout : ils ne représentent pas vraiment toute la richesse de la musique du Vanuatu. Cette musique est d’ailleurs considérée comme profane, un simple divertissement éloigné de ce que l’on peut entendre sur ces îles quand on cherche de la musique d’ici, de la musique traditionnelle. 

Le corps comme instrument de musique

Par exemple, on peut entendre des musiques pour dansées, dont certaines appelées Sawagoro, où toute la rythmique vient simplement du corps humain que l’on frappe, claque, tape, frotte. 

Quid des instruments de musique alors ? Il en existe beaucoup, dont certains très rares comme l'arc musical… Il a été découvert pour la première fois en 1910, et plus récemment, le linguiste Alexandre François et l’ethnomusicologie Monika Stern en ont trouvé un autre, joué par un monsieur de 86 ans qui serait le dernier à pouvoir fabriquer et manipuler cet arc musical. On peut d'ailleurs retrouver tous les travaux de ces deux chercheurs  dans un disque, Musiques du Vanuatu, au livret très riche et complet, sous le label Inédit.

Planche à percussions et poésie chantée

D’autres instruments ont évidemment survécu aux années comme la planche à percussion. Instrument de musique central dans beaucoup d’îles du Vanuatu notamment dans le nord. Encore une fois, on utilise la nature pour faire de la musique : ici c’est un trou dans la terre qui fait office de résonateur, on y pose dessus un grand morceau de bois que l’on va frapper à l’aide de petits bâtons.

Le nom cet instrument, planche à percussions, diffère en fonction des zones géographiques de l’archipel. D'ailleurs, le Vanuatu bat tous les records en terme de densité linguistique : 106 langues pour 270 000 habitants, sans compter les dialectes. Sans compter la poésie chantée. 

Au Vanuatu, la poésie est toujours chantée mais dans une langue spécifique qui diffère d’un endroit à l’autre. Dans certaines communautés, la différence entre langue poétique et langue parlée est telle que les non-initiés ne peuvent même pas comprendre les paroles du poème… 

L'équipe de l'émission :