Mardi 14 septembre 2021
2 min

Grażyna Bacewicz, la Pologne dans l'archet

Elle compose sa première sonate pour violon seul pendant la guerre et crée cette œuvre lors d'un concert clandestin à Varsovie. Sa deuxième sonate pour violon seule sera écrite près de 20 ans plus tard, en 1958, et ce sera la dernière sonate de Grażyna Bacewicz.

Grażyna Bacewicz, la Pologne dans l'archet
La compositrice, violoniste et pianiste polonaise Grażyna Bacewicz

Dans l’adagio-allegro qui ouvre la sonate n°2 de Grażyna Bacewicz, l'introduction donne déjà quelques indices sur la période où l'œuvre a été écrite : on entend quelques dissonances, notamment dans les premiers accords tenus. Nous sommes au milieu du XXe siècle, précisément en 1958. C’est une période tardive dans sa vie de créatrice puisqu’elle commence à publier avant la guerre et même pendant la guerre. Sa première sonate pour violon seul est écrite et jouée en 1941 lors d’un concert clandestin donné à Varsovie, ville occupée. Cette sonate n°1 est très différente de la seconde car ces deux pièces ont presque 20 ans d’écart, et le style de Bacewicz évolue beaucoup entre ces deux périodes. 

La compositrice est passée d’une inspiration qu’on peut appeler néo-classique, en continuité avec les règles de composition des siècles précédents, à un style inspiré de l’avant-garde européenne. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Musicienne et compositrice

Aussi brillante pianiste, que violoniste, que compositrice. Grazyna Bacewicz avait des facilités, elle donnait ses premiers concerts à l’âge de 7 ans, mais elle aussi eu l’occasion d’étudier à Paris avec quelques grands noms de la musique : Carl Flesh, célèbre musicien hongrois, pour le violon et Nadia Boulanger, une des plus grandes pédagogues du XXe siècle, pour la composition. 

Cette période d’apprentissage se situe avant la guerre, c’est le pic de sa carrière de musicienne, elle est notamment appelée à rejoindre l’orchestre symphonique de la radio polonaise en tant que premier violon. Une carrière de soliste qu’elle arrête en 1953 pour se consacrer uniquement à la composition. Sa sonate pour violon seul n°2 est composée cinq ans après cette décision. 

Elle a notamment été enregistrée par la violoniste Annabelle Berthomé Reynolds qui a enregistré l’intégrale des sonates de Grazyna Bacewicz. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :