L'invité du jour
Entretien
Mardi 29 décembre 2020
25 min

Véronique Gens : "Chanteur, c'est un métier très solitaire et ce milieu est parfois un peu artificiel"

Bien qu'elle n'ait pu monter sur scène ces derniers mois, ou alors très rarement, l'année 2020 a tout de même souri à Véronique Gens, qui a été amplement récompensée pour son disque "Nuits" sorti lors du premier confinement. La soprano célèbre l'année qui arrive avec l'Orchestre national de France.

Véronique Gens : "Chanteur, c'est un métier très solitaire et ce milieu est parfois un peu artificiel"
La soprano Véronique Gens interprétera les Chants d'Auvergne de Canteloube au Concert du Nouvel An le 31 décembre à l'Auditorium de Radio France diffusé en direct sur France Musique,, © Franck Juery / Alpha Classics

Véronique Gens clôture cette année par un concert du nouvel an donné sans public à l'Auditorium de Radio mais diffusé en direct sur France Musique à 20h. Aux côtés de l'Orchestre national de France dirigé par Dalia Stasevska, Véronique Gens interprète les Chants d'Auvergne de Joseph Canteloube ainsi que deux mélodies de Kurt Weill.
Même si, la chanteuse est ravie de se produire pour ce concert festif, la scène lui manque : "Ça nous manque de ne pas sentir le public réagir".
Cette année, Véronique Gens a pu monter sur scène qu'à quelques exceptions, comme en octobre à l'Opéra de Barcelone au Liceu dans un Don Giovanni, où quelques représentations ont pu se maintenir avant la fermeture des salles de spectacle en Catalogne. Toutefois, "depuis le mois de mars, on tricote et on détricote. C'est fatiguant nerveusement et psychologiquement" se désole la soprano.

Heureusement il reste encore les disques ! A défaut de la scène, nous avons pu retrouver la voix de Véronique Gens a plusieurs reprises cette année sur différents disques. De l'Armide de Lully avec Hervé Niquet à Maître Peronilla d’Offenbach avec l'Orchestre national de France, nous retiendrons son splendide disque "Nuits" paru durant le premier confinement chez Alpha Classics. Accompagné d'un quatuor à cordes : I Giardini, la soprano fait la part belle à la mélodie française : de Chausson, Massenet, Berlioz à La Vie en rose de Marcel Louigy. Avec cette formation réduite, "on se sent respirer.  C'est un plaisir absolu, on peut tout oser !" nous raconte Véronique Gens.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
Les invités :
L'équipe de l'émission :