L'invité du jour
Entretien
Mardi 7 décembre 2021
29 min

Quel avenir pour les orchestres symphoniques ?

La matinale reçoit ce matin Catherine Morin-Desailly, Marc Feldman et Michaël Schonwandt à l'occasion du Forum des Orchestres les 9 et 10 décembre. Ce forum invite plusieurs acteurs du monde de la musique classique à débattre et imaginer le futur des orchestres symphoniques.

Quel avenir pour les orchestres symphoniques ?
L'orchestre Philharmonique de Radio France, © JF Leclercq

Quel avenir pour les formations symphoniques françaises ? C'est la question que se poseront les participants du quatrième Forum des Orchestres qui se tient à Metz les 9 et 10 décembre. Pour en parler nous recevons Catherine Morin-Desailly, présidente de l'Association Française des Orchesrtres, Marc Feldman, administrateur de l'Orchestre National de Bretagne et Michael Schonwandt, directeur musical de l'Orchestre National de Montpellier et de l'Orchestre Français des Jeunes.

Les 32 orchestres permanents français, tous membres de l'Association Française des Orchestres, représentent selon Catherine Morin-Desailly "une diversité à la fois dans les territoires, les structures et dans l'offre musicale, donc il y a un enrichissement à dialoguer les uns avec les autres pour porter l'idée que la musique est indispensable à nos vies. La musique de patrimoine et de création, qui représente en France plus de 3000 professionnels, est une richesse formidable." Le chef d'orchestre Michael Schonwandt rappelle également l'importance des formations symphoniques permanentes sur notre territoire : "Un orchestre aujourd'hui doit faire partie de notre société. C'est le point de départ de mon travail en tant que chef d'orchestre, de montrer à quel point la musique est essentielle pour nous tous."

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

A propos de la diffusion de la musique symphonique sur le territoire français, Catherine Morin-Desailly nous rappelle que "au regard de la notion des droits culturels, il y a des inégalités d'accessibilité à certains répertoires en France, et c'est à ça que nous devrons travailler." Il existe également un manque d'infrastructures pour certains de ces orchestres permanents, un déficit rappelé par les rapporteurs de la Mission sur les orchestres Anne Poursin et Jérôme Thiebaux, une mission rendue à la Ministre de la culture il y a quelques semaines. Mais Marc Feldman préfère rester pragmatique : "Quand il n'y a pas d'équipement il faut aller là où on peut jouer ! Il faut aller à la rencontre de notre public sur le terrain, c'est ce que nous faisons à l'Orchestre National de Bretagne, comme beaucoup d'autres orchestres."

Nos invités reviennent également sur la diversification des missions des orchestres ces dernières années, notamment à travers les activités de médiation et d'éducation culturelle. Mais les musiciens ne sont pas toujours très enthousiastes face à ces nouvelles activités : "Il faut réfléchir avec les musiciens et musiciennes sur ce qu'est le cœur de leur mission" tranche la présidente de l'AFO. Catherine Morin-Desailly souhaite aussi que l'ensemble des acteurs poursuivent leurs efforts en matière de diversité, et ce "dès le plus jeune âge, dans l'accessibilité aux formations".  Elle revient enfin sur la nécessaire mise en avant des femmes, compositrices et cheffes d'orchestres. Marc Feldman est optimiste : "Il y a beaucoup de sang neuf dans les orchestres aujourd'hui et il y a un grand changement d'attitude vis à vis de la diversité tous azimuts." Michael Schonwandt rappelle enfin qu'au sein de l'Orchestre Français des Jeunes, "nous travaillons tous pour créer des musiciens et musiciennes complets, non seulement de jouer au plus haut niveau, mais aussi de comprendre la façon de lier avec le public, l'écologie, la médiation, tout ça les jeunes sont très ouverts à ça."

L'équipe de l'émission :