Mercredi 28 avril 2021
25 min

Sarah Koné, cheffe de chœur : "Je n'aime pas les frontières, j'essaie de les gommer de ma vie"

Sarah Koné dirige la Maîtrise populaire de l'Opéra-Comique pour une captation filmée du "Voyage dans la Lune" d'Offenbach, mis en scène par Laurent Pelly. L'occasion de revenir avec la cheffe de chœur sur le travail qu'elle effectue avec les enfants de la Maîtrise.

Sarah Koné, cheffe de chœur : "Je n'aime pas les frontières, j'essaie de les gommer de ma vie"
Sarah Koné, © S. Brion

La Maîtrise Populaire de l'Opéra-Comique enregistre les 29 et 30 avril leVoyage dans la luned'Offenbach, un opéra-féerie en 4 actes, pour une diffusion sur France TV en septembre prochain. Sous la direction de Sarah Koné, les enfants de la Maîtrise chanteront avec l'orchestre les Frivolités Parisiennes dirigé par Mathieu Romano. Le projet, en gestation depuis 2019, a dû être repoussé en raison de la pandémie.

Le Voyage dans la Lune d'Offenbach est inspiré par deux romans de Jules Verne, De la terre à la lune et Voyage au centre de la Terre. Adapté ici par Laurent Pelly, Agathe Mélinand et Alexandra Cravero pour la Maîtrise Populaire de l'Opéra-Comique, cet opéra créé pour la première fois en 1875 alterne chansons, ballets et chœurs entraînants. "Ca a été une vraie rencontre avec Laurent, comme une rencontre amoureuse", confie la musicienne. "C'est le seul metteur en scène qui connaît les prénoms de tous les enfants !"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

La Maîtrise Populaire de l'Opéra-Comique

Créée en 2016, la Maîtrise Populaire de l'Opéra-Comique est un chœur d'enfants qui suivent une formation des arts de la scène (chant choral, danse, théâtre, claquettes...) en parallèle de leur scolarité, dans des classes à horaires aménagés. La directrice de la Maîtrise, Sarah Koné, avait fondé en 2008 la compagnie Sans Père, une formation de danse, théâtre et chant destinée à des enfants non spécialistes, qui s'est ensuite associée à l'Opéra-Comique pour devenir la Maîtrise Populaire. 

"Ce projet est né de ma trajectoire personnelle" raconte Sarah Koné. "C'est la maîtrise dont j'aurais rêvé quand j'étais enfant. Le projet est né du constat que la musique classique est un milieu avec peu de visages renouvelés, et il est né de cette envie de donner leur chance à des enfants qui n'étaient pas tombés dans la marmite, de leur permettre de grandir dans ce milieu-là accompagnés de cette musique".

Parfois, il faut convaincre les parents qui se disent "l'opéra, ce n'est que pour les blancs"

Engagée pour la mixité sociale dans la musique classique, la Maîtrise Populaire organise, en plus des auditions classiques, des tournées de recrutement dans les écoles, notamment dans les zones d'éducation prioritaire. Le répertoire abordé brise lui aussi les frontières entre musique classique, opéra, et musique populaire, les enfants découvrent aussi bien Bizet ou Mozart que des adaptations pour chœur de chansons de Leonard Cohen ou Beyonce.

Les invités :
L'équipe de l'émission :