Lundi 24 février 2020
25 min

Sandrine Bonnaire, l'invitée du jour

Cette année, la comédienne est aussi marraine de la 22ème édition du festival Printemps des Poètes, qui aura lieu du 7 au 23 mars dans toute la France. Elle est avec nous ce matin sur France Musique pour nous parler de cette édition, placée sous le thème du courage !

Sandrine Bonnaire, l'invitée du jour
La comédienne Sandrine Bonnaire (août 2019) , © AGENCE

Sandrine Bonnaire, comédienne

Elevée au milieu d’une fratrie de 11 enfants, Sandrine Bonnaire est remarquée par Maurice Pialat alors qu’elle n’a que 16 ans. Il lui offre son premier rôle dans "A nos amours", qui lui vaudra le César du Meilleur Espoir Féminin en 1984. Pialat lui fait rencontrer Dominique Besnehard. Sa carrière est alors lancée et les propositions affluent : Jacques Doillon pour "La puritaine", Marc Angelo pour "Tir à vue" mais aussi et surtout Agnès Varda qui lui offre le rôle de Mona Bergeron, la clocharde dans "Sans toit ni loi" qui lui vaudra le César de la Meilleure Actriceen 1985 et une consécration internationale.

« J’ai commencé à devenir actrice à travers ma rencontre avec Maurice Pialat » raconte Sandrine Bonnaire. 

Ils se retrouvent pour tourner "Police" en 1985 et "Sous le soleil de Satan", film polémique qui recevra la Palme d’or au festival de Cannes en 1987.
Sandrine enchaîne alors les films et son répertoire est vaste : "La captive du désert" pour Raymond Depardon, "Quelques jours avec moi" de Claude Sautet, "Les Innocents" d’AndréTéchiné, "Monsieur Hire" de Patrice Leconte pour lequel elle sera nommée en 1989 et qu’elle rejoint en 2004 pour "Confidences trop intimes".
En 2007, elle consacre un film documentaire "Elle s’appelle Sabine" à sa sœur qui souffre d’autisme.
Elle se lance dans la réalisation en 2011, avec son premier long métrage de fiction, "J'enrage de son absence" dans lequel Alexandra Lamy et William Hurt tiennent les rôles principaux.
Sandrine Bonnaire est l'une des actrices françaises les plus prolifiques, avec pas moins d'une cinquantaine de films à son actif.

Sandrine Bonnaire, marraine de la 22ème édition du festvial Printemps des Poètes
Sandrine Bonnaire, marraine de la 22ème édition du festvial Printemps des Poètes, © Caroline Bottaro

Le Printemps des Poètes, 22ème édition

J’aime beaucoup la poésie, j’en lisais beaucoup quand j’avais 20 ans. La poésie m’a accompagnée, aidée, apaisée, rendue joyeuse mais aussi rendue mélancolique. La poésie, c’est large, on peut faire toute sorte de voyage avec les mots. La poésie est très musicale. Sandrine Bonnaire

Placé sous le thème du courage, le festival a choisi Sandrine Bonnaire pour être la marraine de cette édition 2020.
En mettant à l'honneur Le Courage, le Printemps des Poètes célèbre le pouvoir qu'a la poésie d'ouvrir de nouveaux horizons, de tracer des chemins inédits.
Cette année encore, les lecteurs et spectateurs seront nombreux à se laisser inspirer par ces mots audacieux et précieux !

Affiche de la 22ème édition du festival Le Printemps des Poètes, du 7 au 23 mars 2020.
Affiche de la 22ème édition du festival Le Printemps des Poètes, du 7 au 23 mars 2020., © Printemps des Poètes
  • Pour le concert d'ouverture du festival au Bataclan le 10 mars prochain, Sandrine Bonnaire a choisi de s'entourer d'artistes qui lui sont chers, notamment Joël Bastard, Alice Botté, Marcello Giuliani, ou encore Erik Truffaz.
Les invités :
L'équipe de l'émission :