Vendredi 7 mai 2021
25 min

Réouverture de l'Opéra de Paris : le contreténor Max Emanuel Cencic sera sur la scène de l'Opéra Garnier

Max Emanuel Cencic sera à l'affiche de la création du "Soulier de Satin" de Marc-André Dalbavie à l'Opéra de Paris du 21 mai au 13 juin. L'occasion de revenir avec le contreténor croate sur son parcours de chanteur, mais aussi sur son rapport à la scène et son activité de metteur en scène.

Réouverture de l'Opéra de Paris : le contreténor Max Emanuel Cencic sera sur la scène de l'Opéra Garnier
Max Emanuel Cencic en répétition pour la création du "Soulier de Satin" de Marc-André Dalbavie à l'Opéra de Paris, © E. Bauer-OnP

Suite aux dernières annonces du gouvernement, les salles pourront réouvrir dès le 19 mai, avec des jauges réduites. Pour la réouverture de l'Opéra de Paris, fermé depuis le début de la crise sanitaire, ce sera une création qui sera donnée devant le public le 21 mai 2021, avec 5 représentations jusqu'au 13 juin. Dans le Soulier de Satin, troisième opéra composé par Marc-André Dalbavie, le contreténor Max Emanuel Cencic chantera les rôles de l'Ange, de Saint-Jacques et de Saint-Adlibitum. Dans cette œuvre de près de 6 heures, mise en scène par Stanislas Nordey, le chanteur aura l'occasion de faire entendre différents aspects de sa vocalité. "L'ange chante très aigu, Saint-Jacques très grave... C'est très exigeant pour les chanteurs !" confie le musicien. L'œuvre sera captée et diffusée sur les ondes de France Musique le 19 juin à 20h.

Par ailleurs directeur artistique du Festival de musique baroque de Bayreuth, dont la première édition a eu lieu en septembre 2020 malgré la pandémie, Max Emanuel Cencic présentera pour la deuxième édition de ce festival l'œuvre donnée l'an dernier,
Carlo il Calvo de Nicola Antonio Porpora. Le chanteur a exhumé cette partition oubliée, un opéra baroque qui raconte les conflits de succession de Charles II dit "le Chauve", petit-fils de Charlemagne. Cencic interprète le rôle de Lottario, principal antagoniste de l'œuvre, et signe la mise en scène, en décidant de situer l'action non plus au Moyen-Âge, mais au début du XXè siècle. "Je travaille sur ce chemin de redécouverte des opéras baroques depuis plus de 10 ans. Bayreuth, c'est un projet extraordinaire, après tout mon travail sur les opéras, j'ai eu le privilège d'inaugurer ce festival d'opera seria dans ce théâtre baroque.On refait Carlo il Calvo pour accueillir les gens qui n'ont pas pu venir l'an dernier, et aussi pour les artistes, je ne voulais rien annuler", explique le chanteur. "On se bat le plus possible pour rester ouverts aussi cette année".

A propos de cette double casquette de chanteur et metteur en scène, mais aussi producteur, le musicien s'exprime : "C'est bien que les chanteurs d'opéra commencent à s'émanciper. Notre monde opératique est assez rigide, très traditionnel, mais je pense que c'est bien de briser ces codes !". La seconde édition du festival se tiendra du 1er au 14 septembre 2021, à l'Opéra des Margraves de Bayreuth, avec également au programme Polifemo de Porpora.

Les invités :
L'équipe de l'émission :