L'invité du jour
Entretien
Jeudi 25 décembre 2014
40 min

Philippe Sarde

Avec plus de 300 musiques de film à son actif, Philippe Sarde se définit à la fois comme compositeur mais aussi comme cinéaste.

Après des études musicales sous la direction de Noël Gallon, Philippe Sarde compose à 18 ans la musique des Choses de la vie (1970) de Claude Sautet, première étape d'une longue carrière. Suivront notamment Max et les Ferrailleurs (1971), César et Rosalie (1972), La Grande Bouffe et L'Horloger de Saint-Paul (1973), Vincent, François, Paul et les Autres (1974), Le Juge et L'Assassin et Barocco, récompensé par deux Césars.

Philippe Sarde compose aussi bien pour les films policiers d'Yves Boisset (Un Taxi Mauve, Le Juge Fayard dit Le Shérif) ou Georges Lautner (Mort d'Un Pourri, Flic ou Voyou), que pour les films d'auteur d'André Téchiné (Les Soeurs Brontë, Hôtel des Amériques, Rendez-Vous) ou Bertrand Blier (Buffet Froid, Coup de Torchon, Beau-Père) et Maurice Pialat (Loulou), les productions à grand spectacle (Fort Saganne en 1984, Pirates en 1985) et quelques comédies (La Baule-Les Pins de Diane Kurys).

Il collaborera ensuite avec Roman Polanski (Tess, Le locataire), Pierre Granier-Deferre sur Une Etrange Affaire, L'Etoile du Nord, L'Ami de Vincent, L'Homme aux Yeux d'Argent et Cours Privé ; Jean-Jacques Annaud sur La Guerre du Feu et L'Ours; et toujours Claude Sautet (Quelques Jours Avec Moi, Nelly et Monsieur Arnaud) et Georges Lautner (La Maison Assassinée, Room Service).

Dans les années 1990 et 2000, Philippe Sarde poursuit son travail avec Jacques Doillon (Le Petit Criminel, Le Jeune Werther, Ponette, Le Mariage à Trois), André Téchiné (J'embrasse Pas, Ma Saison Préférée, Les Témoins et La Fille du RER…) et Bertrand Tavernier (L. 627, La Fille de D'Artagnan et La Princesse de Montpensier en 2011).

Officier des Arts et des Lettres en 1984, Philippe Sarde est fait Chevalier en 1988.

Mots clés :