Vendredi 6 novembre 2020
25 min

Philippe Jaroussky : "On doit gérer une incertitude permanente"

"La vanità del mondo", le nouveau disque de Philippe Jaroussky, à paraître le 13 novembre 2020 chez Erato. Ces airs d'Oratorio rivalisent de virtuosité entre l'orchestre et la voix. Accompagné par l'Ensemble Artaserse, le contre ténor part à la découverte de compositeurs italiens trop peu connus.

Philippe Jaroussky : "On doit gérer une incertitude permanente"
Philippe Jaroussky, pour la sortie de son nouveau disque "Vanità del mondo", le 13 novembre chez Erato , © Simon Fowler/Erato

Philippe Jaroussky découvre sa passion pour la musique au collège grâce à un professeur de musique qui fait écrire et interpréter des chansons à ses élèves. Il commence ensuite l'étude du violon à onze ans. Il obtient un premier prix au CRR de Versailles, et s'intéresse ensuite au piano. Sa carrière débute tôt, en 1999, avec le producteur Philippe Maillard qui organise son premier récital à Paris au Théâtre Grévin, où il interprète des airs de Serse et d’Ariodante de Haendel. Il acquiert en 2001 son diplôme de chant au département de musique ancienne du  CRR de Paris avec les félicitations du jury. En 2002, il crée l' Ensemble Artaserse, afin d'explorer en toute liberté les partitions qui l'intéressent. Il travaille en collaboration avec Emmanuelle Haïm, Natalie Dessay, pour une interprétation du Magnificat de Bach et du Dixit Dominus de Haendel, également avec Marie-Nicole Lemieux et Jean-Christophe Spinosi, où il chante le Nisi Dominus de Vivaldi.

Philippe Jaroussky ouvre son répertoire

Du baroque au XIXe siècle, Jaroussky aime reprendre les mélodies françaises qu'il affectionne de Reynaldo Hahn, Cécile Chaminade, Gabriel Fauré ou encore Guillaume Lekeu. Il est régulièrement accompagné par Jérôme Ducros au piano, Renaud Capuçon au violon, Gautier Capuçon au violoncelle, et Emmanuel Pahud à la flûte. Son disque La dolce fiamma - airs de castrats oubliés, est accompagné par Le Cercle de l'Harmonie, dirigé par Jérémie Rhorer. Caldara in Vienna est consacré à des airs d'Antonio Caldara écrits pour les castrats italiens dusettecento.

"On essaie de sauver les meubles"

Au micro de Gabrielle Oliveira-Guyon, Philippe Jaroussky confiait ses inquiétudes quant à cette fin d'année 2020, pour son ensemble Artaserse qui vient d'annuler une tournée entière.

Nous sommes un peu dans le flou, on essaie de sauver les meubles en reportant certains concerts de novembre à janvier, mais comme janvier est tout aussi incertain, c'est très difficile.

Moments difficile également pour son académie et pour les étudiants qui y suivent les enseignements à distance.

Quand on est jeune, qu'on a envie de chanter et jouer et qu'on est en début de carrière, c'est très frustrant.

Concernant le long terme de cette crise culturelle, le contre-ténor parle de répercussions sur la variété de l'offre culturelle, qui serait fortement impactée et réduite dans le futur.

"La vanità del mondo", l'univers de l'Oratorio

Philippe Jaroussky donne la pleine mesure de son talent musical et dramatique dans un programme construit autour des oratorios italiens de l’ère baroque et comprenant cinq airs enregistrés en première mondiale. Le titre de l’album, La vanità del mondo, est d’abord celui d’un oratorio de Pietro Torri. Händel, Scarlatti, Vivaldi, Hasse, Fago et Caldara sont les autres compositeurs. Rome devient au cours du XVIIe siècle le centre dominant de l'Oratorio. Les Oratorio sont en général de deux sortes, soit à caractère méditatif, ou à caractère plus dramatiques, inspirés de l'Ancien et le Nouveau Testament. Le programme présenté sur cet album offre un panorama assez exemplaire du genre italien de la fin du XVIIe et première moitié du XVIIIe siècle.

«Traités dans un oratorio sur un mode plus statique que dans un opéra, les mythes en question y suscitent en revanche une réflexion plus profonde quant à la place qu’occupe le genre humain au sein de l’Univers. C’est un point qui, à mon sens, acquiert une résonance particulière en cette année 2020 marquée par la pandémie.» Philippe Jaroussky.

Prochains concerts de Philippe Jaroussky avec "La vanità del mondo"

(dates à confirmer en raison de la crise sanitaire actuelle)

  • 14 novembre : Théâtre impérial de Compiègne
  • 16 novembre : Halle aux Grains de Toulouse
  • 18 novembre : Théâtre des Champs Elysées - Paris
  • 30 novembre : Grand Théâtre d’Albi Albi
  • 21 janvier : L’archipel - Perpignan
  • 23 janvier : Galerie des Glaces – Château de Versailles

autre programme : 

  • Juin 2021 : Récital à Barcelone (Palau de la Música Catalana)
  • Mai 2021 : Caïn, overo Il primo omicidio de Scarlatti, Salzburger Festspiele
  • Mai 2021: Rinaldo de Handel à l’Opéra de Lausanne, direction Andrea Marcon, mise en scène Robert Carsen
  • Mars 2021: Il primo omicidio de Scarlatti, avec Artaserse, Royal de Versailles, dirigé par Jaroussky
  • Janvier 2021 : Oratorio, Galerie des Glaces, Opéra Royal de Versailles
Les invités :
L'équipe de l'émission :