L'invité du jour
Entretien
Vendredi 1 octobre 2021
25 min

Olivier Stankiewicz : "Il faut essayer de dépasser cette frustration liée au Brexit"

A même pas 30 ans, Olivier Stankiewicz est le hautbois solo de l'une des plus grandes phalanges au monde : celle du London Symphony Orchestra. Ce poste prestigieux lui laisse encore le temps d'enregistrer deux nouveaux disques consacrés à Mozart, qu'il vient nous présenter ce matin.

Olivier Stankiewicz : "Il faut essayer de dépasser cette frustration liée au Brexit"
Le hautboïste solo Olivier Stankiewicz est le hautbois solo du prestigieux London Symphony Orchestra. Il est de passage à Paris pour nous présenter son nouveau disque Mozart, © Kaupo Kikkas

Agé de seulement 31 ans, Olivier Stankiewicz peut se targuer d’être le hautbois solo de l’Orchestre symphonique de Londres, considéré aisément comme l’une des plus importantes formations musicales au monde.
Le niçois a commencé par faire ses armes à Toulouse au sein de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, engagé à 21 ans alors qu’il était encore en cours au Conservatoire national de Paris. Plusieurs grands prix en poche plus tard, c’est finalement Londres qui attirera le musicien. En 2015, il s’installe donc sur les bancs du London Symphony Orchestra, jouant ainsi pour une myriade de prestigieux chefs d’orchestre. Actuellement le musicien joue sous la direction de Sir Simon Rattle, jusqu'à son départ annoncé pour L'Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, prévu pour 2024. "Rattle est l’un des rares chefs à avoir une culture très profonde et étendue à de nombreux répertoires. Il se distingue par sa polyvalence" nous raconte Olivier Stankiewicz.

Ses activités au sein de l’orchestre le conduisent à enregistrer des disques avec la formation anglaise. L’orchestre publie régulièrement des enregistrements de concerts pris sur le vif du live. Ainsi, le nouveau disque du LSO à paraître en novembre prochain réunit les solistes à vent de l’orchestre, avec Mozart en fil conducteur. Son concerto pour hautbois se mêle à celui pour clarinette et l’un des concertos pour cor.
Mais cela n'empêche pas Olivier Stankiewiz de s’éloigner parfois de son pupitre pour développer ses projets personnels. Ainsi son premier disque en récital paru en mai dernier avec le pianiste Jonathan Ware dévoile quelques sonates pour violon et piano de Mozart, transcrites pour hautbois.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Pandémie et Brexit, les musiciens anglais durement touchés

Durant la crise sanitaire, Olivier Stankiewicz a tout de même pu continuer à jouer grâce aux nombreuses captations que l’orchestre a mis en place. Selon le musicien, le LSO a pu bénéficier d’aides significatives de la part de l’administration de l’orchestre : "C’était le seul orchestre indépendant à Londres à payer les musiciens". Mais malgré cette continuité d'activité, l'Orchestre symphonique de Londres était évidemment privé de tournées. C'est seulement à partir de l'été dernier, qu'il a pu se déplacer et ainsi rejoindre l'affiche du Festival d'Aix-en-Provence, où il a crée le nouvel opéra de la compositrice Kaija Saariaho : "Innocence" ainsi qu'un mythique Tristan et Isolde de Richard Wagner dans la mise en scène de Simon Stone. Olivier Stankiewicz se souvient avec émotion de ce retour en France : "C’était un petit miracle et totalement inespéré de jouer au Festival d’Aix".
Ajouté à la pandémie, le Brexit a également mis à mal la formation londonienne : _"L'Orchestre est impacté par ce Brexit, tout comme l'industrie musicale plus largemen_t" constate l'hautboïste. Toutefois selon lui, il est important de désormais voir plus loin : "Même si le Brexit est révoltant, il faut dépasser cette frustration et s'intéresser à ce que cela représente au quotidien". Et bonne nouvelle, depuis cet été, un décret précise que les musiciens britanniques n’auront pas besoin de visa pour voyager dans le cadre de courtes tournées, au sein de 19 pays de l’Union Européenne. Voilà qui devrait permettre à Olivier Stankiewicz et à ses collègues du London Symphony Orchestra de donner encore de beaux concerts à travers la planète.

L'équipe de l'émission :