L'invité du jour
Entretien
Lundi 30 novembre 2020
25 min

Michel Dalberto : "Un bon cours, c'est aussi quand le professeur apprend quelque chose"

Michel Dalberto, ancien élève de Vlado Perlemuter, lui-même élève de Maurice Ravel, nous présente son nouveau disque dédié au compositeur français. C'est en tant qu'héritier de la tradition pianistique française que le pianiste signe Gaspard de la nuit, Miroirs ou encore la Sonatine chez Aparté.

Michel Dalberto : "Un bon cours, c'est aussi quand le professeur apprend quelque chose"
Michel Dalberto pour son nouveau disque Ravel, paru le 23 octobre 2020 chez Aparté, © W. Beaucardet

"Ravel lui-même avait déclaré qu’il y avait deux pianistes qu’il appréciait particulièrement dans ses œuvres, Robert Casadesus et Vlado Perlemuter" déclare le pianiste. Michel Dalberto qui fut élève de Perlemuter révèle ici ce legs précieux. Il y assure la transmission de cette tradition pianistique française, dans le quatrième volet de ce cycle consacré à la musique française.

"Perlemuter considérait que Noctuelles (Miroirs) était encore plus difficile", avis que partage volontiers le pianiste. C'est pourquoi Michel Dalberto n'a pas enregistré cette pièce sur ce nouveau disque car il estime qu'il s'agit de l'une des oeuvres les plus difficiles de tout le corpus du compositeur. Selon lui, "si on apprend pas cette oeuvre à 18 ans, c'est quasiment impossible de la jouer ensuite".

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

"Il ne faut pas confondre la musique de Debussy avec celle de Ravel, ce sont deux mondes différents. La musique de Debussy se situe dans la flexibilité, dans le rubato, tandis que la musique de Ravel est plus droite" déclare Michel Dalberto. Lorsque Michel Dalberto était l'élève de Perlemuter, il lui racontait l'importance de ne pas jouer trop rubato et de garder une même pulsation rythmique. Cette vision, Perlemuter la tenait de Maurice Ravel, lui-même.

Dernière partie de la collection saluée par la critique Michel Dalberto Live (Chocs Classica, Diapasons d’Or) enregistrée à la Fondation Louis Vuitton, ce disque Ravel consacre quatre œuvres parmi les plus virtuoses jamais composées pour le piano, paru le 23 octobre 2020 chez Aparté.

Prochains Concerts de Michel Dalberto 

  • 16 décembre au Théâtre des Champs Elysées à 19h : Concert-lecture autour de Beethoven, avec Henri Demarquette, violoncelle et Erik Orsenna.
  • 23 janvier 2021 : à Arles, Soirées musicales d'Arles, Association du Méjan ( programme Fauré, Franck, Ravel, Schubert)
  • 4 février : à Gstaad, Sommets Musicaux (programme Schubert)
  • 25-28 Février : Arsenal Enregistrement avec Michel Portal. 

Né à Paris en 1955, Michel Dalberto commence le piano dès l’âge de trois ans et demi grâce à ses parents qui, bien que non-musiciens, comprennent très tôt son intérêt pour la musique. Il donne son premier concert à cinq ans et demi et, à treize ans, intègre la classe de Vlado Perlemuter, un des disciples favoris d’Alfred Cortot, au Conservatoire de Paris. Jean Hubeau a également eu une grande influence sur le jeune pianiste.

À 20 ans, il est lauréat du premier Concours Mozart à Salzburg et reçoit le Prix Clara Haskilà l’unanimité. Le 1er Prix au Leeds International Piano Competition (où il succède à Radu Lupu, Andras Schiff ou Murray Perahia) le consacre en 1978.

Depuis le début de sa carrière, Michel Dalberto est reconnu comme un des interprètes majeurs de Schubert et de Mozart. Parmi ses autres compositeurs de prédilection figurent entre autres Liszt, Debussy, Fauré, Schumann, Ravel. Il est à ce jour le seul pianiste vivant à avoir enregistré l’œuvre intégrale pour piano de Schubert.

Les invités :
L'équipe de l'émission :