L'invité du jour
Entretien
Mercredi 6 octobre 2021
25 min

Mathieu Amalric joue et chante dans "Tralala", le nouveau film des frères Larrieu

Mathieu Amalric est à l'affiche du nouveau film des frères Larrieu, "Tralala", une comédie musicale dans laquelle l'acteur et réalisateur incarne le rôle d'un chanteur-compositeur à la dérive qui se rend à Lourdes pour retrouver une jeune fille en bleu...

Mathieu Amalric joue et chante dans "Tralala", le nouveau film des frères Larrieu
Mathieu Amalric dans le rôle principal du nouveau film des frères Larrieu, "Tralala", © Jérôme Prébois / SBS Productions

"Tralala c'est l'histoire d'un homme qui, visiblement, n'a pas trouvé sa voix." Mathieu Amalric revient à notre micro sur son rôle dans le dernier film d'Arnaud et Jean-Marie Larrieu, une comédie musicale burlesque et poétique qui sort ce mercredi 6 octobre au cinéma, et dans laquelle on peut entendre des chansons composées par Philippe Katerine, Bertrand Belin, Jeanne Cherhal ou encore Etienne Daho

"Je me prenais franchement pour Jesus Christ Superstar ! C'est la première fois que j'ai du mal à sortir d'un personnage : je ne me suis pas coupé les cheveux pendant des mois, j'ai gardé la barbe, j'étais à fond !"                                                  
Mathieu Amalric

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Mathieu Amalric incarne le personnage principal du film, Tralala, un chanteur-compositeur en voie de clochardisation qui rencontre sur le parvis de la gare Montparnasse à Paris une jeune fille en bleu. Cette dernière le quitte en lui soufflant à l'oreille : "Surtout ne soyez pas vous-mêmes." Le chanteur se rend alors à Lourdes afin de retrouver cette apparition mariale, et il endosse une fois sur place le rôle du fils disparu de Lili, un personnage interprété par Josianne Balasko : "C'est aussi un film sur le besoin de croire. C'est un orphelin ce personnage, et soudain en arrivant à Lourdes il est réveillé par une femme qui chante "mon fils tu es revenu". Et puis on vit dans une époque où il faut absolument qu'on ait tous une identité, et là on nous dit "ne soyez-pas vous-même", et c'est pas mal !"

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'équipe de l'émission :