Mardi 8 septembre 2020
25 min

Marin Alsop : "A Baltimore, je ne sais pas quand nous pourrons avoir à nouveau des concerts en public"

Entre ses postes de directrice musicale de l'Orchestre symphonique de Baltimore et de São Paulo ainsi que son travail avec l'Orchestre de la Radio de Vienne, la très prisée chef d'orchestre américaine Marin Alsop est avec nous, avant ses concerts les 9 et 10 septembre avec l'Orchestre de Paris.

Marin Alsop : "A Baltimore, je ne sais pas quand nous pourrons avoir à nouveau des concerts en public"
La chef d'orchestre américaine Marin Alsop, © Adriane White

Née à New York City, de parents musiciens professionnels, Marin Alsop est tout d’abord initiée au piano, dès l’âge de trois ans, puis étudie le violon.
Après des études à l'Université de Yale, elle est diplômée de la Juilliard School dans la classe de violon.
C’est en allant écouter un concert dirigé par Leonard Bernstein qu’elle eut la révélation de devenir chef d’orchestre. Il deviendra quelques années plus tard, son maître. Marin Alsop apprendra également auprès de Seiji Ozawa.

Elle décide de créer deux orchestres : Les String Fever en 1981 et l’Orchestre Concordia en 1984.
En 1993, elle se retrouve à la tête de l’Orchestre Symphonique du Colorado, succédant à Philippe Entremont. En 2008, elle devient chef du Bournemouth Symphony Orchestra jusqu’en 2008.

En 2007, elle devient directrice musicale du Baltimore Symphony Orchestra, qui lui a valu d'être prolongée jusqu'en 2021. En 2012, Marin Alsop est nommée directrice musicale du São Paulo Symphony Orchestra. Depuis la saison 2019, elle est chef d’orchestre principal de l’Orchestre symphonique de la Radio de Vienne. 

Ses trois orchestres face au Covid

Ce matin, Marin Alsop revient sur la situation actuelle terrible qui se passe au Brésil. Ce pays est durement frappé par le coronavirus : "il rencontre de vrais difficultés de santé". La chef d'orchestre déclare que son Orchestre de Sao Paulo a perdu un de ses musiciens à cause du virus. "La situation est très grave" dans ce pays. L'orchestre a repris quelques petits concerts mais la difficulté de se rendre au Brésil ne permet pas à Marin Alsop d'envisager un avenir avec ses musiciens à court-terme.

"C'est la nature même de l'art aux Etats-Unis, c'est une lutte perpétuelle". Marin Alsop

En ce qui concerne, l'Orchestre symphonique de Baltimore, Marin Alsop est dans l'incertitude la plus totale : "je ne sais pas quand nous pourrons à nouveau avoir des concerts en public. Tout s'est arrêté ! C'est un moment effrayant pour les artistes car ils ne reçoivent aucune aide de la part du gouvernement. Il faut les protéger mais aussi pour protéger les générations a venir".

Concerts avec l'Orchestre de Paris

Marin Alsop viendra diriger l'Orchestre de Paris les 9 et 10 septembre à La Philharmonie de Paris, ouvrant ainsi la saison de la phalange parisienne. La pianiste Khatia Buniatishvili sera à ses côtés pour interpréter le 1er concerto pour piano de Beethoven. S'en suivra la 5e Symphonie de Dmitri Chostakovitch.

La Maestra, concours de cheffes d'orchestre

Initialement prévu en mars dernier, le concours de direction d'orchestre se tiendra du 15 au 18 septembre à La Philharmonie de Paris. Codirigés par Claire Gibault directrice artistique et musicale du Paris Mozart Orchestra, et Laurent Bayle, directeur général de la Philharmonie de Paris, ce concours a pour objectif de mettra en valeur douze candidates sélectionnées dans le monde entier.
La dotation du concours comprendra plusieurs prix, des engagements professionnels ainsi qu’un accompagnement de carrière.
La Maestra est un véritable tremplin pour les jeunes cheffes.
Marin Alsop est membre du jury de cette édition.

Les épreuves éliminatoires se dérouleront le 15 et 16 septembre. La demi finale a lieu le 17 septembre et la finale le 18 septembre.
L'entrée est libre sur réservation, hormis pour la finale.

Selon Marin Alsop, ce concours La Maestra est bien plus qu'un concours : "il s'agit d'ouvrir des opportunités alors qu'il y en a moins et peu" pour les femmes. Elle rajoute que "la situation a bien changé ces 5 dernières années, le mouvement Me Too a ouvert de nombreuses portes".

Enfin, elle termine en ajoutant que lors de son arrivée à la tête de l'Orchestre symphonique de la Radio de Vienne en 2019, elle s'est sentie extrêmement bien accueillie, "alors que cette ville est réputée conservatrice".

Les invités :
L'équipe de l'émission :