L'invité du jour
Entretien
Jeudi 12 septembre 2019
25 min

Marie-Nicole Lemieux est l'invitée du jour

Vous pourrez la voir interpréter le rôle de Suzuki dans Madame Butterfly à l'Opéra Bastille, chanter les Nuits d’Été à l'Auditorium de Radio France, ou bien l'entendre dans son nouveau disque, "Mer(s)", qui sort vendredi 13 septembre : la contralto Marie-Nicole Lemieux est notre invitée ce matin.

Marie-Nicole Lemieux est l'invitée du jour
Marie-Nicole Lemieux et Riccardo Zanellato dans Le Trouvère de Verdi, © Getty / Mandl
Marie-Nicole Lemieux et Jean-Baptiste Urbain
Marie-Nicole Lemieux et Jean-Baptiste Urbain, © Radio France / M.G

Sortie CD : "Mer(s)", chez Erato

Les Sea Pictures d’Elgar ont été une des grandes découvertes de mes années de conservatoire. Je me rappelle de l’émotion que j’ai ressentie. J’ai mis 1 semaine à m’en remettre ! C’est de la musique tellement grandiose avec son côté anglais. C’est d’une réelle douceur et d’une grande finesse . C’est une œuvre très exigeante car cela demande une voix de contralto assez large, avec un orchestre très présent parfois. Il faut tout donner ! Marie-Nicole Lemieux

Accompagnée de l'Orchestre National de Bordeaux et du Chœur de l'Opéra National de Bordeaux dirigés par Paul Daniel, Marie-Nicole Lemieux chante des mélodies de la fin du XIXe siècle, toutes inspirées par l'élément aquatique : les Sea Pictures d'Edward Elgar, le Poème de l'amour et de la mer d'Ernest Chausson, et La mer de Victorin Joncières. Cette dernière pièce est d'ailleurs un premier enregistrement mondial ; mais surtout, une belle découverte. 

Prochains concerts 

A l’opéra, le but du chanteur est que sa voix soit tellement libre qu’elle ne soit pas l’esclave de son corps. Le corps doit être en osmose avec la musique. Il faut que le chant reste expressif. C’est un exercice incroyable pour le chanteur. Marie-Nicole Lemieux

L'équipe de l'émission :