L'invité du jour
Entretien
Jeudi 12 novembre 2015
1h 8mn

Marc Marder et Amine Bouhafa

Interprète et créateur multiforme, Marc Marder, originaire de New York, vit à Paris depuis 1978. Après ses études de contrebasse avec Alvin Brehm et théorie avec Robert Levin à l’Université de l’Etat de New York College à Purchase et ses débuts au Festival de Marlboro (Vermont) dirigé par Rudolf Serkin, il devient soliste de l’Ensemble Intercontemporain de 1978 à 1980 sous la direction de Pierre Boulez. Dans les années 80, il est contrebasse solo de l’Orchestre du Festival Mostly Mozart à New York, puis membre de l’Orchestre National de France sous la direction de Leonard Bernstein et Lorin Maazel. De 1984 à 1993, il enseigne la contrebasse au CNSM de Lyon tout en poursuivant une carrière de chambriste. Sa partition pour Sidewalk Stories, film muet de Charles Lane (1989) a gagné le Deutsches Schallplatten Preis comme un des meilleurs de l'année et lui a permis de poursuivre la collaboration avec la comédie, True Identity pour les Studios Disney à Los Angeles. Marc Marder a composé la musique des 19 films de Rithy Panh- documentaires et fiction – et a eu l'honneur de l'accompagner au Festival de Cannes ou six de ces films se trouvaient dans la Sélection Officielle. L'Image Manquante, le plus récent, a remporté le Prix d'UnCertain Regard et était nommé aux Oscars dans la catégorie des Films en Langues Etrangères. Pour ce même film il a eu le Prix Radio France-Sacem de la Meilleur Musique de film 2014. Il a composé plus de 90 bandes sons pour le cinéma et la télévision, des musiques de scènes et des pièces de concert. Dessinateur à ses heures il a publié un ouvrage en lithographie, While You Were Out, maintenant dans les collections permanentes du Musée d'Art Moderne (MOMA) de New York et la Bibliothèque de Dresde.

Amine Bouhafa est né le 10 juillet 1986.
Dès l'âge de trois ans, il commence à jouer du piano, puis rejoint le conservatoire de Tunis vers l'âge de sept ans et obtient son diplôme à l'âge de douze ans. Plus tard, il continue ses études d'orchestration et d'harmonie classique au CRR de Paris. Il hérite ainsi d'une double culture.
Après un baccalauréat en mathématiques, il entre en classes préparatoires maths sup-maths spé à Paris puis effectue des études d’ingénieur en télécommunications.
Il commence à composer pour le cinéma dès l'âge de quinze ans. Il compose pour des courts métrages, des séries télévisées et des longs métrages. En 2014, il travaille avec le réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako pour son film Timbuktu. Le film est présenté au Festival de Cannes 2014.
Amine Bouhafa reçoit pour le score de Timbuktu le César 2015 de la meilleure musique originale, le prix Fespaco de la meilleure musique de film, ainsi que le prix France-Musique Sacem de la meilleure musique de film.

Mots clés :