L'invité du jour
Entretien
Mercredi 17 février 2021
25 min

Ludovic Tézier, sculpteur de mots dans son disque "Verdi"

L'un des plus grands barytons rend hommage à Giuseppe Verdi. Ludovic Tézier grave enfin son premier disque solo "Verdi" autour d'une sélection d'airs italiens réunissant cinquante années de la vie du compositeur. Le baryton est également à l'affiche d'Aïda en ce moment à Bastille, à voir sur Arte.

Ludovic Tézier, sculpteur de mots dans son disque "Verdi"
Le baryton Ludovic Tézier pour la sortie de son disque "Verdi", paru chez Sony le 5 février , © GREGOR HOHENBERG/SONY MUSIC

En créant 28 œuvres opératiques, c’est un demi-siècle d'Histoire de l'opéra qu’a écrit Verdi. La sélection très personnelle du répertoire choisi sur son nouveau disque récital "Verdi", permet de comprendre pourquoi le baryton a attendu aussi longtemps avant de graver son premier disque récital. "Pour chanter ce genre de musique, il faut attendre longtemps, surtout si on veut espérer la chanter durant plusieurs années" déclare le baryton français.
Ludovic Tezier a ainsi rassemblé certaines des pièces composées lors de ce que Verdi lui-même décrivait comme ses "années de galères", comme ceux de Nabucco (1842) et Ernani (1844).
Paru le 5 février chez Sony, Ludovic Tézier se joint à Frederic Chaslin qui dirige l'Orchestre du Teatro Comunale de Bologne. On y trouve également des airs de ses trois opéras majeurs, ceux qui lui ont valu une renommée mondiale : Rigoletto (1851), Il trovatore (1853) et La Traviata (1853). Enfin, on se délecte des extraits des derniers chefs-d'œuvre du maître que sont Otello (1887) et Falstaff (1893).

A travers les 14 titres que contient l’album, Verdi émerge de la tradition italienne du ‘bel canto’ pour se diriger vers une toute nouvelle méthode d’expression lyrique. Ludovic Tézier se félicite d’avoir pu confectionner un album parfait, tangible, qui se révèle être bien plus qu’une simple compilation de coups de cœurs.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

C'était une évidence pour Ludovic Tézier d'incarner les plus grands rôles de Verdi pour son premier disque solo : "Verdi fait partie de mes premiers souvenirs d'enfance. Il a été présent durant toute ma vie" confesse le baryton.
Avant de pouvoir enregistrer ce disque, Ludovic Tézier nous avoue que cela a été un long chemin pour que sa voix puisse épouser cette musique : "Les barytons verdistes ne doivent pas avoir uniquement des couleurs sombres et une puissance vocale, il faut avoir des choses à dire dans Verdi". Cette importance donnée au texte est primordiale pour le chanteur :"Il faut habiter les mots et les phrasés de Verdi" rajoutant qu'il faut donner du "relief aux mots", tout en les "sculptant".

La manière dont on doit aborder Verdi passe également par l'incarnation dramatique. "C’est la grande recréation de jouer des barytons. C'est extraordinaire de jouer les méchants ! Vous faites la moitié de ce que font les méchants dans Verdi, vous allez en prison au bout de 10 minutes" s'amuse Ludovic Tézier.

Amonasro dans "Aïda" à Bastille 

Ludovic Tézier est actuellement Amonasro dans Aïda de Verdi à l'Opéra Bastille, aux côtés de Jonas Kaufmann etSondra Radvanovsky sous la direction de Michele Mariotti.
Le concert sera diffusé sur Arte Concert le 18 février 2021 à 19h30, sur Arte le 21 février à 14h puis sur France Musique le samedi 27 février 2021 à 20h.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
Les invités :
L'équipe de l'émission :