L'invité du jour
Entretien
Mardi 11 septembre 2018
15 min

René Jacobs est l'invité de Musique Matin

De retour à Ambronay le 15 septembre 2018, René Jacobs dirige le Freiburger Barockorchester dans le premier oratorio de Haendel « Il Trionfo del Tempo e del Disinganno », une réflexion philosophique fougueuse et exaltée, entremêlée d’airs et ensembles saisissants de théâtralité italienne.

René Jacobs est l'invité de Musique Matin
René Jacobs, © Harmonia Mundi

"Il Trionfo del Tempo e del Disinganno", oratorio de Haendel

Véritable fête musicale haendelienne, Il Trionfo regorge d’airs magnifiques que le compositeur réutilisera tout au long de sa carrière. Cette bataille lyrique, à portée philosophique, raconte le triomphe du Temps et de la Désillusion sur le Plaisir. Mais vers qui la Beauté se tournera-t-elle ?

Les gens vont découvrir que les musiques de Haendel et celles de Scarlatti se ressemblent beaucoup...”

Eldorado des arts, l'Italie de l’époque baroque voit Haendel conquérir la capitale vaticane à 22 ans. Il arrive à Rome en janvier 1707, aussitôt remarqué lors d'un concert d'orgue à la Basilique Saint-Jean Du Latran. Très vite, il intègre le cénacle artistique de l’Académie d'Arcadie aux côtés de Corelli, Caldara, Steffani ou encore Scarlatti. Les deux compositeurs se rencontrent au début du XVIIIe siècle, ont exactement le même âge, et partagent une même passion pour la musique. Ce dernier étant considéré comme modèle pour Haendel.

Une période fertile (...) dans la conception de son oeuvre moralisante.”

Devenu l’étoile de ces fêtes privées romaines, où le génie de ce luthérien est adulé au cœur même du Catholicisme, Haendel compose son Trionfo sur un livret du Cardinal Benedetto Pamphili, avec la même ardeur qu’un Opéra : genre interdit par un édit papal, mais que l’oratorio remplace allègrement, alignant de magnifiques chanteurs - dont les meilleurs Castrats du Pape - et les musiciens virtuoses portés par l’exigence de Corelli.

L'oratorio se termine par une musique triomphante et méditative.”

♫ Programmation musicale

Georg Friedrich HAENDEL
Orlando : Quando spieghi i tuoi tormenti (Acte II) Cavatine de Dorinda
Sunhae Im, B’Rock Orchestra, René Jacobs
ARCHIV PRODUKTION 

Alessandro SCARLATTI
Il primo omicidio : Mi balena ancor sul ciglio (1ère partie) Air d’Adam
Richard Croft, Akademie fur Alte Musik de Berlin, René Jacobs
HARMONIA MUNDI 

Wolfgang Amadeus MOZART
La Flûte enchantée : Die Strahlen der Sonne vertreiben di Nacht (Acte II) Air de Sarastro et choeur des prêtres
Choeur de chambre du RIAS de Berlin, Académie de musique ancienne de Berlin, René Jacobs
HARMONIA MUNDI  

"Il Trionfo del Tempo e del Disinganno", oratorio de Haendel par Jacobs le 15 septembre 2018 au festival Ambronay
"Il Trionfo del Tempo e del Disinganno", oratorio de Haendel par Jacobs le 15 septembre 2018 au festival Ambronay, © Harmonia Mundi / Festival Ambronay

Interprété par un casting prestigieux au Festival de musique baroque d'Ambronay, l'oratorio de Haendel est un véritable enchantement.

Ce concert sera diffusé en streaming haute définition sur le site de Culturebox.fr

Distribution 

Sunhae Im, soprano (Bellezza)
Robin Johannsen, soprano (Piacere)
Benno Schachtner, alto (Disinganno)
Thomas Walker, ténor (Tempo)
Freiburger Barockorchester
René Jacobs (direction)

Prochains concerts

  • Haendel, opéra «TESEO» au Theater an der Wien de Vienne

Metteurs en scène : Moshe Leiser et Patrice Caurier
Représentations : 16, 18, 21, 23, 25 novembre 2018

  • Alessandro Scarlatti, opéra «Il Primo Omicidio» à l’Opéra Garnier

Metteur en scène : Romeo Castellucci
Représentations : 24 janvier au 23 février 2019

Les invités :
L'équipe de l'émission :