L'invité du jour
Entretien
Mercredi 4 septembre 2019
25 min

Leonardo García Alarcón, l'invité du jour

Il est sur tous les fronts : après un nouveau disque consacré à Lully, enregistré dans le magnifique cadre de la Chapelle Royale du Château de Versailles, le chef argentin Leonardo García Alarcón dirigera dès le 26 septembre les Indes Galantes de Rameau à l'Opéra Bastille.

Leonardo García Alarcón, l'invité du jour
Leonardo García Alarcón dirigeant Médée, de Marc-Antoine Charpentier, © Magali Dougados

Sortie CD

En enregistrant ce disque à la Chapelle Royale du Château de Versailles, cela procure une sensation unique de jouer cette musique dans ce lieu. Les choix d'interprétations sont forcément différents.

Sorti le 23 août dernier chez Alpha Classics, ce disque présente trois motets de Lully, sur les onze que ce dernier composa en l'honneur du roi : pompe royale, couleurs flamboyantes et puissance instrumentale expriment brillamment le Grand Siècle et les atours du pouvoir. 

Le "Te Deum", sous la baguette de Leonardo García Alarcón, se pare d'un nouvel éclat ; dernier motet dirigé par Lully, il lui fut fatal : emporté par l'enthousiasme, le compositeur se frappa le pied avec les conséquences que l'on connaît, puisqu'il fut emporté par la gangrène quelques mois plus tard. Le chef argentin, en tout cas, nous délivre un très beau disque, nourri par son expertise de la musique baroque. 

Lully est un compositeur qui a un esprit italien. Il connait profondément la musique italienne mais c'est pourtant lui qui a créé l'opéra français. Il a transformé la musique française !

Leonardo Garcia Alarcon fait revivre des partitions injustement oubliées.

Il Diluvio Universale de Falvetti au Festival d'Ambronay le 5 octobre 2019 à 20h30.

Pour le chef d'orchestre, au moment où l'on découvre la partition, on comprend instinctivement la qualité de cette musique. C’est sa musique intérieure qui ressent son potentiel. Tandis qu'à l'opéra, durant les répétitions, vous êtes devant des émotions fortes qui influencent forcement nos choix par la suite. 

Dans Il Diluvio Universale de Falvetti , il existe une force inouïe de la nature dans cette musique. La description du ravage et la vengeance de Dieu est omniprésente. L’humanité qui est en train de mourir invoque la force des 4 différents éléments qui luttent pour savoir qui va la tuer.

Leonardo Garcia Alarcon travaille régulièrement à la Bibliothèque de Vienne pour découvrir de nouvelles partitions. En effet, il existe beaucoup de partitions italiennes qui ont été exportées à Vienne. Selon lui, il y a tout à redécouvrir !

Nouvelle production des Indes Galantes à l'Opéra de Paris

C'est l'événement de la rentrée à l'Opéra Bastille, du 26 septembre au 15 octobre 2019  : cette nouvelle production des "Indes Galantes", chef-d'oeuvre de Jean-Philippe Rameau, présente un mariage inédit entre un monument de la musique baroque et la danse krump, branche du hip-hop née à Los Angeles dans les années 90. Une belle collaboration, donc, entre le metteur en scène Clément Cogitore, la chorégraphe Bintou Dembélé, et le chef Leonardo García Alarcón, qui dirigera l'orchestre Cappella Mediterranea, son ensemble. 

Distribution

Hébé Sabine Devieilhe
Bellone Florian Sempey
L'amour Jodie Devos
Osman Edwin Crossley-Mercer
Emilie Julie Fuchs
Valère Mathias Vidal
Huascar Alexandre Duhamel
Phani Sabine Devieilhe
Don Carlos Stanislas de Barbeyrac
Tacmas Mathias Vidal
Ali Edwin Crossley-Mercer
Zaïre Jodie Devos
Fatime Julie Fuchs
Adario Florian Sempey
Damon Stanislas de Barbeyrac
Don Alvar Alexandre Duhamel
Zima Sabine Devieilhe

Mise en scène Clément Cogitore
Direction musicale Leonardo García Alarcón
Chorégraphie Bintou Dembélé

Cette production est à retrouver prochainement sur France Musique, dans l'émission de Judith Chaine.

L'équipe de l'émission :