L'invité du jour
Entretien
Mardi 16 février 2021
25 min

Naïssam Jalal : "Ce que je traduis en musique, ce sont mes sensations, mes émotions"

A la croisée entre jazz et musique arabe, la compositrice et flûtiste Naïssam Jalal nous parle de son dernier album "Un autre monde". Ce disque, réalisé avec l'Orchestre de Bretagne, offre un répertoire à deux visages : une version pour quintet et une version pour orchestre symphonique.

Naïssam Jalal : "Ce que je traduis en musique, ce sont mes sensations, mes émotions"
Naïssam Jalal & Rythms of Résistance pour leur nouveau disque "Un autre monde", © Seka

Sorti le 5 février dernier, le nouveau disque de Naïssam Jalal, ne passe pas inaperçu ! En plus d'être en couverture du magazine Jazz News ce mois-ci, "Un autre monde" se dote également d'un Choc, décerné dans Jazz Magazine.

Pour le troisième disque de la flûtiste, elle s'entoure, comme à son habitude, des membres de son groupe "Rhythms of Resistance" : 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Mehdi Chaïb : saxophone et percussions
Karsten Hochapfel : guitare et violoncelle
Damien Varaillon : contrebasse
Arnaud Dolmen : batterie

Toujours à la croisée entre jazz et musique arabe, l'originalité de ce nouvel album se situe non seulement dans les compositions, mais surtout dans l'effectif. 

Sur le premier disque apparaît le quintet, et sur un deuxième disque est dévoilé l'Orchestre National de Bretagne, dirigé par Zahia Ziouani.

Naïssam Jalal, qui signe l'intégralité des compositions et des arrangements, a imaginé pour ce double album un répertoire à deux visages, pour quintet et orchestre symphonique, en trois dimensions : 

  • Onirique et utopiste
  • Sociale et anti-raciste 
  • Ecologique

Nous avons créé un son de groupe. J'essaye de dépasser mes limites, d'explorer de nouveaux territoires.

Naïssam Jalal

Née à Paris, de parents syriens, la musicienne s’est construite, dès l’âge de 6 ans, sur le plan artistique dans la multitude des rencontres humaines et artistiques. À 17 ans, elle découvre l’improvisation et quitte le conservatoire après obtention du CFEM.  A 19 ans, Naïssam part poursuivre son apprentissage au Grand Institut de Musique Arabe de Damas où elle étudie le nay (sorte de flûte). 

En 2011, elle crée son quintet "Rhythms of Resistance" qui tournera sur des scènes prestigieuses en France et à l’international et produit deux magnifiques albums : Osloob Hayati (2015) et Almot Wala Almazala (2016) qui reçoit le prix de l’académie Charles Cros en 2017. En parallèle, elle explore les possibles du hip hop instrumental avec le rappeur palestinien Osloob dans la formation Al Akhareen. Sa nouvelle formation en trio Quest of the Invisible est une quête spirituelle tournée vers la transe et le silence. L’album du même nom est accueilli avec enthousiasme et est primé aux Victoires du jazz 2019 comme « album inclassable de l’année ». 

Les invités :
L'équipe de l'émission :