L'invité du jour
Entretien
Jeudi 27 mai 2021
25 min

Le monde d'après du festival ManiFeste 2021 : "Scènes du miroir"

Entre créations, ciné-concerts et musiques-fictions, Frank Madlener, directeur de l'Ircam, Yan Maresz, compositeur et Maylis de Kerangal, écrivaine, nous présentent l'édition 2021 du festival ManiFeste.

Le monde d'après du festival ManiFeste 2021 : "Scènes du miroir"
La 10e édition du Festival ManiFeste 2021 se déroulera du 31 mai au 30 juin prochain

Depuis 2012, ManiFeste, festival et académie pluridisciplinaire de l'Ircam, rendez-vous de la création à Paris, associe musique et autres disciplines : théâtre, danse, arts numériques, arts plastiques. Chaque année, l'académie accueille plus de 120 compositeurs, compositrices et interprètes du monde entier pour bénéficier d'un environnement artistique et technologique d'envergure. En ces temps incertains, l'Ircam parie sur l'avenir pour promouvoir la nouvelle génération de musiciens à travers des ateliers et master classes adaptés. L'édition 2021 offre ainsi aux jeunes artistes l'opportunité à la fois d'apprendre et d'exprimer leur créativité, entourés de personnalités marquantes de la musique contemporaine.  

Manifeste 2021 a été conçu dans l'idée que la musique est capable de tout inclure. Frank Madlener

Le miroir comme fil rouge

À l’affiche de l’édition 2021, la musique dans le miroir de l’image, dans le miroir de la fiction et la musique dans son propre miroir. Deux concerts donneront le coup d'envoie du festival les 31 mai et 1er juin : Les Métaboles dirigés par Léo Warynski, ainsi qu'une création intitulé Game 245 "The Mirror Stage", du compositeur Bernhard Lang, par l'ensemble Hyoid.

Autre temps fort, un ciné-concert du film muet "Paris qui dort" de 1924, du réalisateur René Clair. L'Ensemble Court-Circuit dirigé par Jean Deroyer interpréteront pour l'occasion une composition de Yan Maresz, dans une nouvelle version. "Travailler sur un film est une expérience inédite pour moi."

Nouveauté de 2021 également les "musiques-fictions", associant un texte contemporain, une création musicale et l’expérience collective de l’écoute immersive. Cette nouvelle forme de création se trouve en prise directe avec la fiction littéraire. Dans cette collection, l'écrivaine Maylis de Kerangal verra son ouvrage "Naissance d'un pont" (de nombreuses fois primés), être adapté en musique-fiction, sur une composition de Daniele Ghisi. "Cette musique-fiction est la version sonore de Naissance d'un pont."

L'équipe de l'émission :