Vendredi 26 mars 2021
25 min

Le métier de compositeur est-il en danger ?

Toute cette semaine, France Musique met à l'honneur la création. Pour cet avant-dernier jour, une attention toute particulière est portée aux compositeurs et compositrices. Entre les inégalités persistantes et le manque de concerts cette dernière année, quel est l'avenir de ce métier en 2021 ?

Le métier de compositeur est-il en danger ?
Semaine Action Création sur France Musique : Le métier de compositeur en danger ?, © Radio France

Chaîne de la musique classique, du jazz ET de la création, France Musique accompagne la vie musicale et soutient la création tous azimuts. Engagée tout au long de l’année en faveur de la création, France Musique met la musique d’aujourd’hui à l’honneur du 20 au 27 mars au cours d’une semaine dédiée. 

Pour cette avant-dernière journée, le point d'orgue de cette semaine est tournée vers la création avec une attention portée à la situation des compositeurs et compositrices en cette période troublée. 

Commandes en baisse, inégalités financières, droits d'auteurs, manque de concerts, prix des partitions ... Benoît Menut, compositeur, Florence Baschet, compositrice et Estelle Lowry, directrice de la toute nouvelle Maison de la Musique Contemporaine, tentent de répondre aux questions que pose ce métier en 2021.

Grand Prix lycéen des compositeurs

Organisé par la Maison de la musique contemporaine dirigé par Estelle Lowry, le Grand Prix lycéen des compositeurs 2021 a pu se tenir cette année. Malgré le distanciel imposé, cela n'a pas empêché la qualité des rapports humains et les échanges entre lycéens et compositeurs. 

Parmi les compositeurs en lice, le Grand Prix lycéen des compositeurs a été remporté hier par Vincent David pour son oeuvre Pulse, sorti sous le label Klarthe. Benoît Menut quant à lui, a remporté le prix des professeurs.

Ces jeunes ont une maturité que ceux de mon époque n'avaient pas !" ~ Benoît Menut

Benoît Menut appelle à l'optimisme

A l'heure où les acteurs de la création se battent pour continuer de travailler en cette période troublée, Benoît Menut rappelle l'importance de la diffusion dans leur métier "Il faut garantir l'optimisme, notamment avec notre Maison, qui va nous aider à être diffuser au delà de France Musique. Si on veut nous aider, il faut diffuser nos œuvres !"

En effet, le compositeur déplore le manque de création sur l''audiovisuel public permettant de toucher le grand public : "Il y a encore 15 ans, on pouvait voir des pièces contemporaines sur France Télévisions à 2h du matin c'était merveilleux, aujourd'hui, il n'y a plus rien."

Une question se pose également sur la définition de la musique contemporaine. Cela peut-être, en premier lieu, le contemporain de nous-même, de telle sorte que la musique d’un Pierre Boulez peut être contemporaine pour l’un et classique pour un autre. D'un point de vu historique, la musique contemporaine est datée des années 1950 jusqu'au début des années 2000. Ne faudrait-il pas trouver un autre mot pour définir ces nouvelles musiques ? 

Le mot "contemporain" fait peur, la musique de création est tellement plus large et puissante ! ~ Benoît Menut

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :