L'invité du jour
Entretien
Mercredi 31 mars 2021
25 min

La violoncelliste Ophélie Gaillard : "On peut prêter toutes les voix au violoncelle"

Dans son dernier CD "Cellopera", Ophélie Gaillard nous invite à l'opéra pour entendre la "voix" de son violoncelle. Elle réalise des transcriptions d'airs d'opéra, allant de Mozart à Offenbach, du bel canto italien à Wagner, avec le Morphing Chamber Orchestra, dirigé par Frédéric Chaslin.

La violoncelliste Ophélie Gaillard : "On peut prêter toutes les voix au violoncelle"
La violoncelliste Ophélie Gaillard consacre un album à l'opéra, à travers un ensemble de transcriptions pour violoncelle et orchestre, © Aparté

C'est après avoir entendu un violoncelliste remplacer un chanteur absent qu'Ophélie Gaillard a eu l'idée de transcrire certaines pages d'opéra pour son instrument à quatre cordes. "Cellopera", paru le 5 mars 2021 chez Aparté, place ainsi le violoncelle au centre de la scène, et nous fait entendre des grands airs de Mozart, Rossini, Verdi, Wagner, ou encore Tchaikovsky : "des airs que j'adore et que je revisite avec la sensibilité du violoncelle" nous dit la musicienne. Le jeu du violoncelle, qui ne peut pas faire entendre le texte de l'opéra, redouble d'expressivité pour rendre toute l'émotion de ces mélodies, qui ont en commun de parler d'amour. 

Ophélie Gaillard

Diplômée du CNSMD de Paris par trois premiers prix (musique de chambre, violoncelle et violoncelle baroque), Ophélie Gaillard est désignée Révélation soliste instrumentale lors des Victoires de la musique classique de 2003. Fondatrice du Pulcinella Orchestra, qui interprète de la musique baroque sur instruments d'époque, elle aborde par ailleurs un large répertoire, allant de la bossa nova à la musique contemporaine, et collabore avec de nombreux danseurs et chorégraphes. Elle enseigne le violoncelle à la Haute Ecole de Musique de Genève, mais aussi à travers de nombreuses masterclasses et académies.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Des nombreux concerts prévus pour ce printemps, notamment avec son ensemble, le Pulcinella Orchestra, seuls restent ceux du 18 mars et du 31 mars, sans public mais filmés et diffusés en streaming. Mais la violoncelliste rappelle que les festivals et les différents acteurs de la vie culturelle cherchent des solutions pour que des concerts puissent avoir lieu l'été prochain : "on est collectivement très soudés, on essaie de faire des choses ensemble".

L'équipe de l'émission :