L'invité du jour
Entretien
Mercredi 17 juin 2020
10 min

La reprise de La Scala Paris avec son directeur, Frédéric Biessy

Avec cette crise sanitaire et économique, comment les salles de spectacles privées s'en sortent-elles ? Réponse avec Frédéric Biessy, directeur de La Scala Paris.

La reprise de La Scala Paris avec son directeur, Frédéric Biessy
Frédéric Biessy - L'invité du jour du 17/06/2020, © La Scala Paris

La Scala, théâtre mythique de Milan, a depuis 2018 son équivalent parisien : La Scala Paris.

Construite en 1873, ce lieu emblématique accueillait au départ du music-hall, puis du cinéma art-déco et enfin du cinéma pornographique. Inactif depuis 1999, c'est en 2016 que Frédéric Biessy et sa compagne, Mélanie Biessy, deviennent propriétaires du lieu, alors en ruine. Leur objectif est très clair avec cette salle remplie de potentiel, ils en font un théâtre d’art privé à intérêt public au service de la création. Aujourd'hui, La Scala Paris réunit sur une même scène théâtre, danse, musique, nouveau cirque et arts visuels.

Durant plus de deux ans, du printemps 2016 à l'été 2018, Richard Peduzzi sera le maître des travaux et la tête pensante de tout l'architecture. Avec ses 550 places modulables et son acoustique à la pointe de l'innovation, ce nouveau théâtre s'imposera rapidement comme le café-concert le plus élégant de la capitale et le lieu de consécration des plus grands interprètes. 

La nécessité d'ouvrir à nouveau le théâtre

Pour Frédéric Biessy, rouvrir son théâtre devient une nécessité, non pas par impératif financier, bien que cette raison soit tout à fait louable, mais bien par passion. Dans une interview accordée au Point, le directeur de La Scala nous dit « Ne sacrifiez pas à l'impératif commercial le rôle essentiel du théâtre : le partage ! Nous sommes là pour éclairer, confronter les points de vue, faire avancer la pensée. Pas uniquement pour encaisser nos recettes. » 

Si on doit rouvrir avec une place sur deux, on rouvrira avec une place sur deux, même si ce n'est pas facile.

L'enjeu principal lié à la réouverture des lieux culturels n'est donc pas de résoudre cette crise économique au plus vite, mais bien de redonner joie, sourire et culture à toute la population française, surtout aux enfants qui ne sont plus à l'école. Les lieux culturels se doivent d'accueillir les enfants et adolescents à la place des établissements scolaires.

La définition même de nos métiers de directeurs et organisateurs de théâtre, est de nous adapter pour rendre possible toutes les manifestations de l'art, quelque soit les contraintes.

Frédéric Biessy nous l'a annoncé, la saison 2020-2021 débutera le 11 septembre, à la même date que son inauguration le 11 septembre 2018. Il y aura cependant quelques concerts en avant-première à partir du 4 septembre, notamment avec l'IRCAM et le festival Manifeste, qui devait se dérouler au mois de juin.

La saison 2020-2021 s'organise

Vous l'aurez compris, même avec une salle à moitié vide, Frédéric Biessy reprendra les spectacles et concerts à La Scala. 

Soyez bien aux aguets, la saison 2020-2021 sera dévoilée entièrement au public le mardi 23 juin ! Ce que l'on sait d'ores et déjà, c'est le retour de la pièce de théâtre d'Alexis Michalik Une histoire d'amour, qui faisait salle comble depuis janvier, s’arrêtant subitement avec la fermeture de tous les commerces et lieux non-indispensables, le mardi 17 mars dernier.

Le 23 juin n'est pas une date inconnue non plus puisque c'est ce jour-ci que se déroule la cérémonie des Molières, pour laquelle Une histoire d'amour est nominée dans quatre catégories : 

  • Molière du théâtre privé
  • Molière de la mise en scène d’un spectacle de théâtre privé
  • Molière de la révélation féminine
  • Molière de l’auteur francophone vivant
Les invités :
L'équipe de l'émission :