L'invité du jour
Entretien
Samedi 24 août 2019
20 min

Arnaud Marzorati est l'invité du jour

Arnaud Marzorati et Les Lunaisiens animeront ce soir le grand « Bal des 20 ans » aux Rencontres musicales de Vézelay. Chansons, quadrilles, polkas, valses… un répertoire dansant, issu du XIXe siècle, défendu par un petit ensemble (voix, violon, piano, accordéon, flageolet, basson, orgue de barbarie)

Arnaud Marzorati est l'invité du jour
Arnaud Marzorati, © Les Lunaisiens

Arnaud Marzorati et Les Lunaisiens, animent ce soir sur la « place Borot », un grand bal qui célèbre les 20 ans des Rencontres musicales de Vézelay

Ce soir, Arnaud Marzorati sera en compagnie de Delphine Guevar (voix), Jean-Marie Belmont et Anouk Marialet, (danse), Elsa Moatti (violon), Mélanie Flahaut (flageolet, basson), Pierre Cussac (accordéon), Antoine Bitran (orgue de barbarie, perce des cartons) et Daniel Isoir (piano) .

Les Lunaisiens depuis quelques années, au-delà de remettre au goût du jour  tout un répertoire de chansons historiques et anciennes (de la renaissance jusqu’au 20ème siècle), nos musiciens Lunaisiens s’amusent aussi à la joie de la danse. Une danse populaire mais qui n’est pas toujours aisée à pratiquer avec l’élégance de l’époque. De la valse à la Polka, du Quadrille au French-cancan, il existe donc tout un répertoire typiquement français qui pouvait se jouer lors de ces fameux bals improvisés dans tous ces endroits où le Peuple et l’élite aimaient à se mélanger pour faire tourner « les têtes et les corps ». 

Il n’est qu’à se rappeler 2 films eux aussi historiques : l’un de Renoir, French-cancan et l’autre de Max Ophuls : Le plaisir. Dans ces derniers, l’on retrouvera cette atmosphère folle et ludique, où femmes et hommes du Second Empire, pour se divertir, allaient avec urgence aux fameux Bal des Tuileries, Bal de Mabille, etc. 

On dansait toute la nuit à en perdre l’haleine et à en perdre son âme ! 

De qui étaient les musiques ? Certains compositeurs sont encore célèbres comme Offenbach, Delibes, Gounod. Mais d’autres le sont moins aujourd’hui : Waldteufel, pianiste attitré de l’impératrice Eugénie, Isaac Strauss, le Strauss de Paris selon Berlioz, Olivier Métra, Adam. Un peu plus tard, Raoul Pugno qui participa à la Révolte de la Commune, ou bien Francis Popy qui fut joué lors du drame du Titanic !

Bref, tout un répertoire fantaisiste défendu par des instruments populaires comme l’accordéon, le flageolet, l’orgue de Barbarie, le piano et le violon. 

Pour ce bal qui fête les 20 années du festival de Vézelay, les Lunaisiens ont fait aussi appel à un maître à danser : Jean Marie Belmont et son assistante Anouk Mialaret. Ce dernier initiera sur deux journées toute personne désireuse de savoir danser comme à l’époque de ces grands bals populaires ; ainsi le bal qui clôturera le Festival sera festif et inventif, avec des formules de danses originales et historiques. 

Enfin, une soirée musicale des Lunaisiens ne peut pas se faire sans quelques chansons légères, chansons par exemple de Theresa, si populaire en son temps que certains disent qu’elle fût la chanteuse la mieux payée de la troisième république.  Même si notre chanteuse, Delphine Guevar, a la gouaille d’une chanteuse du second Empire, nous pouvons vous assurer qu’elle n’aura pas le cachet de Theresa (trop coûteux pour notre époque !) 

Tout pour cette soirée du 24 août tournera dans un vent de folie : danses, têtes, voix et ivresses !

Les invités :
L'équipe de l'émission :