L'invité du jour
Entretien
Mercredi 2 juin 2021
25 min

Pour la réouverture des cinémas, le réalisateur Benoît Jacquot adapte "Suzanna Andler" de Marguerite Duras

En 2020, le réalisateur Benoît Jacquot s'est lancé dans l'adaptation cinématographique de la pièce "Suzanna Andler" de Marguerite Duras. Le film sort en salles le 2 juin, l'occasion de revenir sur le parcours du réalisateur, notamment son travail de mise en scène et d'adaptation d'opéras à l'écran.

Pour la réouverture des cinémas, le réalisateur Benoît Jacquot adapte "Suzanna Andler" de Marguerite Duras
Le réalisateur Benoît Jacquot signe "Suzanna Andler", une adaptation de la pièce de Marguerite Duras, qui sort au cinéma le 2 juin, © Getty / Dominique Charriau

Ancien assistant de Marguerite Duras, le réalisateur Benoît Jacquot adapte sa pièce de théâtre Suzanna Andler au grand écran. Dans les années 1960, Suzanna Andler (Charlotte Gainsbourg) est une femme de quarante ans, mère de famille, qui s'ennuie, et qui hésite entre son mari volage, Jean, et son jeune amant, Michel (Niels Schneider). C'est dans une villa de la Côte d'Azur que se déroule le film, dans une unité de temps (une journée), de lieu et d'action. "A partir de rien, d'un lieu commun, d'une convention, Marguerite Duras construit quelque chose qui va au-delà", remarque le réalisateur. "Elle avait un penchant pour le théâtre de boulevard, mais ici c'est ce que j'ai appelé du boulevard racinisé, et non du racine boulevardisé !".

Attachant une grande importance à la musique au cinéma, Benoît Jacquot prend ici le contrepied de ses précédentes productions, en signant un film où la musique est quasiment absente, et où on entend uniquement les voix des personnages sur fond de bruit de mer et de cris de mouettes. "J'ai suggéré à Charlotte une musicalité qu'elle pourrait produire rapidement" explique le réalisateur. "Elle a la musicalité et le timbre de voix chers à Duras, ce qu'elle appelait la musica"

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Par ailleurs metteur en scène d'opéras, Benoît Jacquot avait réalisé en 2001 une adaptation cinématographique de l'opéra Tosca de Giacomo Puccini, avec Angela Georghiu, Roberto Alagna et Ruggero Raimondi. Il a également mis en scène Werther de Jules Massenet au Royal Opera House puis à l'Opéra de Paris, et La Traviata de Verdi en 2014 à l'Opéra de Paris. "La mise en scène me manque", admet Benoît Jacquot. "Je ne pouvais pas penser à une nouvelle mise en scène car j'avais trop de films à réaliser. Werther continue cependant d'être donné, et à chaque fois je refais la mise en scène. Mais si on me propose autre chose, je le fais illico !"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
Les invités :
L'équipe de l'émission :