L'invité du jour
Entretien
Jeudi 23 juillet 2020
5 min

Hélène Schmitt est l'invitée du jour

Dans le Sud est, toujours du nouveau ! Depuis le succès de son enregistrement consacré aux Sonates du Rosaire, Hélène Schmitt est régulièrement invitée à les jouer... Elle se produira au festival Valloire Baroque les 29 et 30 juillet avec les ensembles Luceram et Artemisia.

Hélène Schmitt est l'invitée du jour
Hélène Schmitt, © Guy Vivien

Festival Valloire Baroque

29 juillet - 21h – Eglise de Valloire

Heinrich Ignaz Franz Biber
Mystères Glorieux (La dernière partie des Sonates du Rosaire)  
XI « Die Auferstehung »
XII « Christi Himmelfährt » 

Johann Jakob Froberger
Lamentation faite sur la mort très douloureuse de Sa Majesté Impériale, Ferdinand le troisième, pour clavecin seul  

Heinrich Ignaz Franz Biber
XIII « Ausgiessung des heiligenGeistes » 

Angelo Michele Bartolotti Suite pour théorbe seul  

Heinrich Ignaz Franz Biber
XV « Die Krönung der Jungfrau Maria » 

Ensemble Luceram
Hélène Schmitt, violon et direction
Bruno Helstroffer, théorbe
Francisco Mañalich, basse de viole
François Guerrier, orgue et clavecin

30 juillet – 11h – Concert à l’église de Valloire

Johann Heinrich Schmelzer
Sonata sesta en la majeur pour violon et basse

Ignazio Albertini
Sonata decima en mi mineur pour violon et basse continue

Ferdinand Tobias Richter
Toccatina en ré mineur pour clavecin seul 

Heinrich Ignaz Franz Biber
Sonata quinta a violino e basso, en mi mineur

  • 17h – Concert à l’église de Valloire  

Heinrich Ignaz Franz Biber
Sonate pour violon et basse continue « Rappresentativa » en la majeur

Johann Heinrich Schmelzer
Sonata quarta en ré majeur pour violon et basse 

Alessandro Poglietti
Il Rossignolo a cembalo solo

Georg Muffat
Sonate en ré majeur pour violon et basse continue

Ensemble Artemisia
Hélène Schmitt, violon et direction
Bruno Helstroffer, théorbe
François Guerrier, orgue et clavecin

Biographie

La violoniste française Hélène Schmitt se forme à la musique ancienne à la Schola Cantorum de Bâle. Étudiant le violon baroque auprès de Chiara Banchini, c’est auprès de Reinhard Goebel qu’elle approfondit son jeu, à Cologne, où elle choisit de vivre dix ans avant de revenir en France.

Spécialiste du répertoire pour violon avec basse continue des XVIIe et XVIIIe siècles, elle enregistre des compositeurs peu connus autant que du grand répertoire. 

Sa prédilection pour le répertoire à violon seul transparaît dans son enregistrement des Sonates et Partitas de J.S. Bach. Hélène Schmitt enseigne le violon baroque aux CRR de Toulouse, de Boulogne-Billancourt, à la Haute École de musique de Genève. Elle s’implique aussi dans des projets combinés avec la danse contemporaine ou le théâtre...

L'équipe de l'émission :