Jeudi 20 mai 2021
25 min

Léo Warynski dirige Le Viol de Lucrèce de Britten, au Théâtre des Bouffes du Nord

Pour cette reprise de concerts, Le Viol de Lucrèce par l'Académie de l’Opéra national de Paris et l’Ensemble Multilatérale dirigé par Léo Warynski, sera donné en représentation avec public du 19 au 29 mai au Théâtre des Bouffes du Nord.

Léo Warynski dirige Le Viol de Lucrèce de Britten, au Théâtre des Bouffes du Nord
Léo Warynski - La Matinale de France Musique, © Manuel Braun

La première représentation a eu lieu hier, en public ! Le Viol de Lucrèce, opéra de chambre de Benjamin Britten, est donné pour six dates jusqu'au 29 mai, au Théâtre des Bouffes du Nord, à Paris. Léo Warynski ne dirige non pas son chœur Les Métaboles, mais l'Ensemble Multilatérale, dont il est le directeur musical depuis 2014. Dans cette distribution exceptionnelle, on retrouve également les musiciens de l’Académie de l’Opéra national de Paris, ainsi que l’Orchestre-Atelier Ostinato. "Le retour avec le public était merveilleux ! Je suis encore un petit nuage, et tous les artistes de la production aussi. Les Bouffes du Nord étaient remplies à 35 % et pourtant, elles ont tremblé à la fin des applaudissements des spectateurs comme si cette salle était pleine.", se réjouit Léo Warynski.

Le livret du Viol de Lucrèce est signé Ronald Duncan, d’après la pièce d’André Obey, elle-même inspirée du poème de Shakespeare.
"En composant en 1946 Le Viol de Lucrèce, d’après une pièce d’André Obey, Britten et son librettiste, pacifistes convaincus et engagés depuis bien avant la guerre, s’adressent à une société européenne meurtrie par la guerre et la haine. En renonçant à la grande machine opératique, ils abordent pour la première fois la forme plus intimiste de l’opéra de chambre. Britten écrit en effet pour un petit effectif de musiciens et de chanteurs‑acteurs expressifs dans un langage musical et théâtral où la force de la narration prime sur l’illusion scénique. Britten reprend à son compte le mythe de l’épouse vertueuse et suicidaire en écrivant une partition d’une puissance d’évocation exceptionnelle qui interroge le désir et son vertige d’angoisses sous toutes ses formes : l’amour réciproque, les envies coupables et la frustration. Britten invite à réfléchir sur la violence des rapports humains, sur la sexualité et ses zones d’ombre. Par la force de l’incarnation de son héroïne‑victime, Britten nous place devant le tragique de la condition humaine."

Britten est peut-être le plus grand compositeur du XXe siècle pour la voix et le chœur. Léo Warynski

Pour cette production, une captation aura lieu et sera disponible sur la plateforme de l'Opéra de Paris l'Opéra chez soi, en septembre 2021 !

Le nouveau disque The Angels du chœur Les Métaboles

The Angels, 4e album des Métaboles paru le 21 février 2021 et édité par le label NoMadMusic, plonge l’auditeur dans la splendide tradition des chœurs anglais – des œuvres de Purcell, Byrd et Palestrina, chantres de la musique polyphonique du XVIIe, à celles de Jonathan Harvey, figure majeure de la musique contemporaine. Sous l’impulsion de Léo Warynski, les 16 chanteurs des Métaboles, redonnent vie à ces musiques, a cappella.
L'histoire de The Angels est peu commune, puisqu'il s'agit à l'origine d'un concert enregistré par France Musique en septembre 2019 à Royaumont, que l'Ensemble et son chef, ont décidé de graver sur disque : "J'ai réécouté ce concert l'an dernier durant le premier confinement et ça m'a fait du bien ! J'ai donc décidé, pour la première fois, de faire un disque live."

Les invités :
L'équipe de l'émission :