L'invité du jour
Entretien
Jeudi 18 février 2021
25 min

Diana Ligeti, directrice du conservatoire américain : "La tradition musicale française est très forte"

Les Ecoles d’art américaines de Fontainebleau fêtent leur centenaire cette année. Pour l'occasion est sorti un livre bilingue français-anglais rempli d'archives inédites, et retraçant la riche et prestigieuse histoire de l'établissement.

Diana Ligeti, directrice du conservatoire américain : "La tradition musicale française est très forte"
Diana Ligeti, directrice des Ecoles d'arts américaines de Fontainebleau - La Matinale, © Caroline Doutre

Le 1er février dernier est sorti le livre biographique sobrement intitulé "Les écoles d’art américaines de fontainebleau (1921-2021)".

En partenariat avec Fontainebleau Association et sorti aux éditions Gourcuff Gradenigo, cet ouvrage est co-écrit par Catherine Massip, Annie Jacques et Alexis Galperine. A l'intérieur, la riche histoire du célèbre établissement nous est dévoilée à la fois en français et en anglais, afin de rendre hommage à la double nationalité de la structure. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Conçu et illustré à partir de 150 archives inédites tout le long du livre, nous découvrons ainsi des lettres et photos des années 1920, des affiches de concerts des années 1970, ou encore des photos d’étudiants. 

En mars 2018, Diana Ligeti a été nommée directrice artistique des Ecoles d’art américaines de Fontainebleau, seule femme à diriger cette institution presque centenaire après Nadia Boulanger.

Les Ecoles d'art américaines de fontainebleau

Installées (gratuitement) depuis 1921 au Château de Fontainebleau durant l’été, les Ecoles d’art américaines sont une fondation française qui a pour mission d'initier à la culture française des musiciens et architectes internationaux en études supérieures. 

Le château est notre écrin depuis 100 ans. Les écoles existent uniquement grâce à lui !

En 1917, le général Pershing, désireux d’améliorer la qualité des musiques militaires américaines, fonde à Chaumont sur les conseils du chef d’orchestre du New York Philharmonic Walter Damrosch une école de musique dirigée par le compositeur Francis Casadesus. En 1921 ils pérennisent cette structure en obtenant du ministère de l’Instruction publique et des Beaux-Arts l’installation du « Conservatoire américain », dans l’aile Louis XV du Château en 1921.

Le Conservatoire américain devient en 1926 la « fondation des Écoles d’art américaines », reconnue d’utilité publique. Ces statuts affirment la vocation d’étendre le rayonnement artistique de la France aux États-Unis. 

La tradition musicale française est extrêmement puissante et forte. Le renom de l'enseignement à la française dépasse les frontières !

Sur le modèle du conservatoire de Paris, les cours prodigués par cette institution se concentrent uniquement durant l'été et réunissent environ 50 élèves pour une période de trois mois. 

On retiendra pour la musique les noms de Maurice Ravel, Francis, Gaby, Robert et Jean Casadesus, Henri Dutilleux, Leonard Bernstein, Astor Piazzola, Philip Glass, Rhoda Scott, Laura Karpman… et Nadia Boulanger, qui en assura la direction de 1949 à 1979

L'équipe de l'émission :