L'invité du jour
Entretien
Jeudi 17 décembre 2020
25 min

Edgar Moreau : "Je suis très fier de ma fratrie, ce sont des musiciens merveilleux"

Pour la première fois, la famille Moreau se trouve réunie autour d'un programme original dédié à deux compositeurs d'Europe centrale, Korngold et Dvorak. Edgar Moreau retrouve également ses partenaires Bertrand Chamayou et Renaud Capuçon pour un opus consacré à la musique de chambre de Saint Saëns.

Edgar Moreau : "Je suis très fier de ma fratrie, ce sont des musiciens merveilleux"
Edgar Moreau, © Jacky Azoulai/Erato Warner Classics

Dans l'intimité de la Ferme de Villefavard en Limousin, la fratrie Moreau, composée de Raphaëlle et de David au violon, d'Edgar Moreau au violoncelle et de Jérémie au piano, enregistrent en mars 2020 son premier album. Edgar Moreau est en terres connues : il y avait déjà enregistré les Concertos pour violoncelle d'Offenbach et Gulda avec Les Forces Majeures. Le violoncelliste y retrouve également Bertrand Chamayou et Renaud Capuçon pour la création d'un disque consacré à la musique de chambre de Saint Saëns.

Ce sont des partenaires de longue date, cela fait 10 ans que je joue avec Renaud Capuçon et Bertrand Chamayou !

Une fratrie de haut niveau

Après les Julien-Laferrière ou les sœurs Berthollet, une nouvelle fratrie fait son apparition dans le monde musical français. Le grand public découvre Edgar Moreau en 2013 aux Victoires de la musique classique. Gagnant du Concours Rostropovitch à 15 ans, il remporte à 17 ans le Deuxième Prix du Concours Tchaïkovski à Moscou en 2011 sous la présidence de Valery Gergiev. Sa carrière internationale est lancée. En 2014, son premier album sort chez Erato, « Play ». Chez Erato toujours, le jeune violoncelliste s'essaie à la musique baroque avec l'ensemble Il Pomo d’Oro. Il rejoint le violoniste Renaud Capuçon, le pianiste Bertrand Chamayou, l'altiste Gérard Caussé, le flûtiste Emmanuel Pahud et la harpiste Marie-Pierre Langlamet pour un disque autour des sonates et trios de Debussy, puis il grave un récital en duo avec David Kadouch. Une carrière déjà impressionnante pour celui qui se décrit comme un "hyperactif et boulimique de scène".

Place à la cadette, Raphaëlle. Entrée à 14 ans au Conservatoire National Supérieur de Paris, elle étudie auprès de Pavel Vernikov, à la Scuola di Musica di Fiesole en Italie, puis à la Haute École de Musique de Lausanne. En 2018, elle obtient un master soliste avec la plus haute distinction dans la classe de Renaud Capuçon en Suisse tout en suivant un cursus de Diplôme d’artiste interprète au Conservatoire de Paris. Révélée au grand public l’année dernière lors de sa nomination aux Victoires de la musique dans la catégorie « révélation soliste instrumental », la jeune violoniste marche sur les pas de son frère. Comme ce dernier, Raphaëlle Moreau a occupé pendant trois ans le poste de Konzertmeister du Gustav Mahler Jugendorchester, école de prestige fondée par Claudio Abbado. Comme chambriste, Raphaëlle partage la scène avec son frère, Renaud Capuçon, mais aussi avec Nicholas Angelich, David Kadouch, Alexandra Conunova, Mathieu Herzog, Adrien La Marca…

David et Jérémie quant à eux, étudient à la Barenboim-Said Akademie de Berlin.

A Family Affair

Dans la famille Moreau, nous demandons ... les quatre ! Sur ce disque vêtu d'une pochette faisant penser au film Pulp Fiction, se trouve les œuvres de Korngold et Dvorak, deux compositeurs ayant écrit pour la formation particulière d'un quatuor de deux violons, violoncelle et piano. Les Cinq Bagatelles op.47 de Dvořák, écrites à l'origine pour deux violons, violoncelle et harmonium, sont chacune construite autour d'un thème unique d'inspiration folklorique. La Suite op.23 pour deux violons, violoncelle et main gauche de piano de Korngold distribue la parole tour à tour aux quatre musiciens, dont l'alchimie est évidente et la technique affirmée.

Enfants de parents mélomane, Edgar Moreau est l'aîné et premier musicien de la fratrie.

Ça m'a beaucoup aidé d'avoir des frères et sœurs musiciens, il y avait une émulation et une passion dans la maison familiale.

Un trio en équilibre

2021 célébrera le centenaire de la disparition de Saint Saëns. Bertrand Chamayou, Renaud Capuçon et Edgar Moreau lui rendent hommage avec un disque qui rassemble la célèbre Sonate pour violon n°1, la Sonate pour violoncelle n°1 et le Trio n°2. En 2017, les trois musiciens avaient enregistré avec Emmanuel Pahud et Gérard Caussé un album marquant le centenaire de la mort de Debussy en 2017. Dans ce nouvel opus, ils explorent la musique de chambre de Saint Saëns avec une harmonie singulière, alliant à la mesure classique une expressivité chaleureuse.

La musique de chambre de Saint Saëns est trop souvent oubliée. Le trio est un véritable bijou. [...] C'est de la musique très belle, très simple, instinctive.

Dans le dernier numéro de Classica dédié à Saint Saëns, retrouvez un article consacré à l'album "Saint Saëns" du trio.

L'actualité d'Edgar Moreau

Si de nombreux projets ont été annulés, Edgar Moreau reprendra les répétitions début janvier avec l'orchestre de Parma en Italie.

Pour suivre son actualité, rendez-vous sur son Facebook et Instagram.

Les invités :
L'équipe de l'émission :