L'invité du jour
Entretien
Jeudi 11 juin 2020
10 min

Camille Thomas est notre invitée du jour

Véritable cri du cœur, le dernier disque de Camille Thomas "Voice of Hope", est une réponse aux attentats du Bataclan et d'Istanbul. Profondément engagée, une partie des bénéfices sera reversé à l'UNICEF

Camille Thomas est notre invitée du jour
Camille Thomas - L'invitée du jour du 11/06/2020, © Sonia Sieff

Camille Thomas

Après avoir intégré le Conservatoire national de région de Paris, Camille Thomas obtient à 16 ans son premier prix de violoncelle à l'unanimité du jury. Elle étudie ensuite à l'école nationale de musique d'Aulnay-sous-bois avant de partir se perfectionner en Allemagne à la Hochschule für Musik Hanns Eisler de Berlin ainsi qu'à la Hochschule für Musik Franz Liszt de Weimar. 

Avant même d’achever sa formation musicale, elle est remarquée et invitée par Seiji Ozawa et Steven Isserlis à se produire dans leurs festivals. Elle débute dans des salles prestigieuses à Gaveau, au Théâtre des Champs-Élysées et au Victoria Hall de Genève. Elle devient connu de tous en février 2014, lorsqu’elle est nommée dans la catégorie « Révélation soliste instrumental » aux 21e Victoires de la Musique. Huit mois plus tard, elle est « New Talent of the Year » au Concours de l’Union européenne de radio-télévision. 

Camille Thomas ne d'adonne pas seulement aux pièces solistes, mais se voue aussi à la musique de chambre. Son premier disque, A Century of Russian Colours (2013), avec la pianiste suisse Beatrice Berrut, est salué par la critique internationale. Son deuxième album, Reminiscences, avec le pianiste belge Julien Libeer, sorti en septembre 2016, remporte l’Echo Klassik 2017 dans la catégorie « meilleur enregistrement de musique de chambre ». 

Au cours de la saison 2018–2019, elle reprend le Concerto Never Give Up de Fazil Say avec l’Orchestre symphonique de Bretagne et en donne la création belge avec l’Orchestre philharmonique royal de Liège. 

En septembre 2019, elle donnera la création autrichienne de Never Give Up au Mozarteum de Salzbourg. 

Voice of Hope

Sorti le 5 juin dernier sous le label Deutsche Grammophon, Camille Thomas décrit ce disque comme "une résistance face à la violence illimitée du monde et à la dégradation de nos destins misérables." 

Au cœur du programme, Camille Thomas enregistre en première mondiale le Concerto pour Violoncelle et Orchestre « Never Give Up » de Fazil Say, aux côtés de l'Orchestre Philharmonique de Bruxelles, dirigé par Stéphane Denève et Mathieu Herzogs. De cet enregistrement en découle une puissante réponse aux attentats du Bataclan et d’Istanbul.

Autour de cette œuvre, Camille Thomas a choisi de mettre en lumière 10 compositeurs dont Ravel et sa déchirante mélodie du Kaddisch, sublimation de la prière des morts juive, ou encore Gluck et la tendre Danse des esprits bienheureux qui donne à entendre le premier signe d’espoir.

Rempli d'engagements et de bienveillance dans ce monde bien trop violent, Camille Thomas décide de faire don d'une partie des bénéfices de ce disque à l'UNICEF.

Les invités :
L'équipe de l'émission :