L'invité du jour
Entretien
Mercredi 1 juin 2016
1h 24mn

Joann Sfar

« Excusez-moi de n’avoir pas écrit une vraie enquête sur Jacques Médecin. Mais je ne suis pas un garçon sérieux. Ma vérité se trouve chez Dino Risi, Frédéric Dard et Sergio Leone. Finalement, je ne suis pas compétent en ce qui concerne Jacques Médecin. Mon expertise s’arrête juste à cet univers dont je rêve depuis longtemps, sur lequel règne Jacques Merenda. » - Joann Sfar

Biographie

Joann Sfar naît à Nice en 1971, d'une mère chanteuse et d'un père avocat.
Il grandit dans la culture juive, ashkénaze et séfarade à la fois, apprend l'hébreu et les préceptes de la Torah, mais fréquente l'école publique. Très tôt, et avec l'abondance qui le caractérise encore aujourd'hui, il invente et dessine des histoires. Dès l'âge de quinze ans, il envoie à des éditeurs un projet de bande dessinée par mois, que tous lui refusent avec la même régularité.
Après une maîtrise de philosophie à l'université de Nice, il entre aux Beaux-Arts de Paris et se passionne pour les cours de morphologie. En 1993, il passe la porte de l'atelier Nawak, futur atelier des Vosges, où il fera la connaissance de Lewis Trondheim, David B., Jean-Christophe Menu, Emmanuel Guibert, Christophe Blain, Émile Bravo, Marjane Satrapi.
Un beau mois de 1994, trois maisons différentes lui proposent d'éditer son travail. Son premier album, "Noyé le poisson", est publié cette année-là par L'Association. Depuis Joann Sfar compose une œuvre d'une originalité absolue. La profondeur de ses histoires n'exclut jamais la drôlerie ou la sensualité. Ses personnages ont la truculence de ceux d'Albert Cohen et le plaisir de dessiner est chez lui aussi communicatif que chez Quentin Blake. Il est de ceux grâce auxquels la bande dessinée s'est éveillée à une vie nouvelle.
Après une série d'animation adaptée de son « Petit Vampire » pour France Télévision en 2004, il passe au cinéma avec simultanément "Gainsbourg vie héroïque" qui obtiendra 3 Césars en 2011 puis l'adaptation de son "Chat du Rabbin" coécrit avec Sandrina Jardel et coréalisé avec Antoine Delesvaux, César 2012 du meilleur film d'animation.
Après ses carnets publiés chez Delcourt et la réalisation de "la Dame dans l'Auto avec des Lunettes", l'année 2015 a vu la publication d'un nouveau tome du "Chat du Rabbin" et la mise en production du long métrage d'animation "Petit Vampire".

Mots clés :
émission précédente
mardi 31 mai 2016
émission suivante
jeudi 2 juin 2016