L'invité du jour
Entretien
Mercredi 23 juin 2021
25 min

Indes Galantes : les danseurs de hip-hop sublimés dans le film de Philippe Béziat

C'est une plongée au coeur des répétitions avec les danseurs de hip-hop de la désormais célèbre production des Indes Galantes de Rameau signée Clément Cogitore, que le réalisateur Philippe Béziat retrace dans son film "Indes Galantes" à voir dès ce 23 juin au cinéma.

Indes Galantes : les danseurs de hip-hop sublimés dans le film de Philippe Béziat
Philippe Béziat nous fait vivre les coulisses de la production des Indes Galantes de Clément Cogitore, chorégraphiée par Bintou Dembélé, à voir au cinéma à partir du 23 juin, © OnP / Les Films Pelléas

Au terme d'un tournage qui aura duré plus de deux ans, le réalisateur Philippe Béziat sort son nouveau film documentaire "Indes Galantes", qui nous invite à suivre les répétitions du spectacle des Indes Galantes de Jean-Philippe Rameau donné en septembre 2019 à l'Opéra de Paris. Initialement prévu en novembre dernier, la sortie du film a été reportée au 23 juin 2021.
Cette nouvelle production réunissait un plateau vocal exceptionnel avec la fine fleur du chant français : Sabine Devieilhe, Florian Sempey, Julie Fuchs ou encore Jodie Devos. A ce casting, le plasticien Clément Cogitore a souhaité proposer à des danseurs de hip-hop, de krump et de voguing de monter sur la scène de l’Opéra Bastille. Avec la chorégraphie de Bintou Dembélé, ils ont réussi un pari fou qui a fait l’unanimité du public : réinventer le chef d’œuvre de Rameau. "Il s’est passé quelque chose d’unique. Cette telle réception de la part du public n’avait jamais eu lieu dans l’histoire de cette salle. Tous les soirs, il y avait une standing ovation et un accueil public tout à fait surnaturel" se rappelle Philippe Béziat.

Bien avant de constater la ferveur suscitée par ce spectacle, Philippe Béziat a voulu suivre avec sa caméra toute la création de ce projet qui l’a particulièrement touché lors de sa rencontre avec Clément Cogitore à l’été 2017. "Je me suis dit qu’il allait forcément se passer quelque chose. Le projet initial politique et esthétique a été conduit à son terme et même au-delà des espérances" nous explique le réalisateur. Selon lui, "avec cette oeuvre, on se rend compte de l’extraordinaire génie rythmique de Rameau".

L'équipe de l'émission :