L'invité du jour
Entretien
Vendredi 12 octobre 2018
15 min

La pianiste Momo Kodama est l'invitée de Musique Matin

Après avoir inauguré La Scala, la brillante pianiste sera prochainement à la Cité de la Musique pour un récital consacré aux études de Debussy et d’Hosokawa, mais aussi à l'affiche du Théâtre des Champs Elysées pour y interpréter le 21e concerto de Mozart avec l’orchestre de Chambre de Paris.

La pianiste Momo Kodama est l'invitée de Musique Matin
Momo Kodama, © Marco Borggreve

14 octobre : Cité de la Musique

Dans quelques jours, Momo Kodama se produira à l’Amphithéâtre de la Cité de la Musique à Paris pour un récital consacré aux études de Debussy, dédiées à Chopin, et aux études d’Hosokawa, hommage à Debussy. 

Momo Kodama
Momo Kodama, © Marco Borggreve

Au-delà de la rencontre entre Orient et Occident, la juxtaposition de ces études offre de fascinantes correspondances.

Le déroulement du temps horizontal ou encore le raffinement de l'écriture représentent le trait d'union entre les mondes de Hosokawa et Debussy

Momo Kodama en est l’interprète idéale.

30 octobre : Théâtre des Champs Elysées

Régulièrement invitée à l’Orchestre de chambre de Paris, la pianiste Momo Kodama y revient au Théâtre des Champs Elysées pour interpréter l'un des plus célèbres concertos de Mozart : le 21e, placé sous la direction de Sacha Goetzel

Programme

  • Haydn : Symphonie n° 59 « Le Feu » Hob. I:59
  • Mozart : Concerto pour piano n° 21 K. 467
  • Beethoven : Symphonie n° 7 op. 92

Le Concerto en ut majeur de Mozart aurait été composé en trois jours ! Le dialogue entre le soliste et l’orchestre culmine dans l’Andante, l’une des pages les plus célèbres de l’histoire de la musique. Comment ne pas être ému par l’audace et la beauté de la courbe mélodique ?

Le concerto est encadré par deux symphonies. Celle de Haydn fut sous-titrée « Le Feu ».
S’agit-il d’une inspiration littéraire ou bien du crépitement des flammes imité dans le premier mouvement ? 

La partition regorge d’audaces dont saura profiter Beethoven.
Son immense Septième Symphonie exalte la danse et plus encore la marche, si chère aux musiques entraînantes de la Révolution française.

Les changements de climats, les brusques silences exploitent toutes les ressources du rythme avec une inventivité extraordinaire. Ainsi, l’écriture s’affranchit de toutes les règles du passé.

De grands moments de musique en perspective...

Programmation musicale

Toshio HOSOKAWA
Etude pour piano n°1 : 2. Lines Momo Kodama  
ECM 2016

Wolfgang Amadeus MOZART
Concerto pour piano n°23 en la majeur K 488 : 2. Adagio
Momo Kodama, Orchestre Philharmonique de Radio France, Roger Norrington  LIVE 2016

Bohuslav MARTINU
Concerto pour 2 pianos H 292 : 3. Allegro
Momo Kodama (piano), Mari Kodama (piano), Orchestre philharmonique de Marseille (dir. Lawrence Foster)  
PENTATONE 2018

Gabriel FAURE
Mirages op.113 : 1. Cygne sur l’eau - pour soprano et piano
Hélène Guilmette (soprano), Olivier Godin (piano)  
ATMA CLASSIQUE

Georges BIZET
Carmen : La fleur que tu m'avais jetée (Acte II) Air de Don José
Maria Callas (Soprano), Nicolai Gedda (Ténor), Orchestre du Théâtre National de Paris (dir. Georges Prêtre).  
WARNER CLASSIC 1964

Les invités :
L'équipe de l'émission :