L'invité du jour
Entretien
Lundi 5 mars 2018
45 min

Hèctor Parra et Núria Giménez Comas à la Biennale “Musiques en scène de Lyon” 2018

Le compositeur Hèctor Parra présente "… Limite les rêves au-delà", une création qui tire ses inspirations des sciences astrophysiques contemporaines. "Back into Nothingness" de Núria Giménez Comas explore le phénomène de l’origine des langues à partir de l’histoire de Kaspar Hauser.

Hèctor Parra et Núria Giménez Comas à la Biennale “Musiques en scène de Lyon” 2018
Les compositeurs Hèctor Parra et Núria Giménez Comas à la Biennale Musiques en Scène de Lyon

LA BIENNALE MUSIQUES EN SCENE 2018   > 27 février au 21 mars

Thématique : LA CRÉATION MUSICALE EN ÉTAT (S) LIMITE (S) 

Michaël Levinas est l'invité de l’édition 2018

Hèctor Parra

Avec sa pièce … Limite les rêves au-delà, Hèctor Parra nous confronte à la violence abyssale des forces physiques portées par le jeu virtuose d’Arne Deforce et la projection des sons électroniques de Thomas Goepfer : un voyage utopique à travers les trous noirs que décrit l’astrophysicien Jean-Pierre Luminet.

Fruit aujourd’hui mûr, d’une passion commune des sciences physiques, le projet associé du compositeur Hèctor Parra et du violoncelliste Arne Deforce s’inscrit dans une réflexion approfondie, sinon ontologique, de la musique. La création aborde une voie vers une réintégration des principes physiques les plus essentiels, et tire ses inspirations des théories, concepts et débats des sciences astrophysiques contemporaines. Phénomènes naturels et artistiques entretiennent le long de la pièce un dialogue, de la confrontation à la fusion, qui laisse progressivement place à une forme de symphonie cosmologique. Après une première rencontre avec les murmures intérieurs, fragiles et organiques de l’espace, l’auditeur est confronté à la violence abyssale des forces physiques recréées par le violoncelle et le dispositif électroacoustique. Towards a Cosmology in Sound est une promesse d’énergie dont la pureté, irréductible, ouvre les portes d’un univers sensible à conquérir.

Hèctor Parra : composition
Arne Deforce : violoncelle
Thomas Goepfer : réalisateur en informatique musicale

Concert scénique le samedi 10 mars à 20h / Les Subsistances 

L’œuvre sera étayée par un dialogue entre les mondes scientifique et artistique sous la forme d’un échange entre l’astrophysicien Jean-Pierre Luminet, le compositeur Hèctor Parra et le musicien Arne Deforce, autour de l’empreinte des théories scientifiques contemporaines dans Towards a Cosmology in Sound.

Conférence rencontre art/science autour de la création d'Hèctor Parra inspiré des travaux de l'astrophysicien Jean-Pierre Luminet : 10 mars , 14-18h à l'amphi de l'Ecole Nationale Supérieure  des Beaux Arts de Lyon. 

… LIMITE LES RÊVES AU-DELÀ

Le site web d'Hèctor Parra 

Núria Giménez Comas

Pour leur première collaboration, la compositrice Núria Giménez Comas, la poétesse Laure Gauthier et le metteur en scène Giuseppe Frigeni revisitent dans Back into Nothingness l’histoire de Kaspar Hauser, l’orphelin d’Europe : Un récit qui est tout à la fois un fait divers fondateur de la société bourgeoise européenne, source de nombreux fantasmes, et prétexte à toute une pensée philosophique, philologique et civilisationnelle, fortement imprégnée de romantisme. Ce monodrame pour voix soliste et chœur, s’inspire du destin de Kaspar Hauser, cet enfant trouvé arrivé en 1828 aux portes de Nuremberg et dont le sort a défrayé la chronique dans l’Europe du début du XIX e siècle. L’œuvre aborde le chemin qui le mena d’une certaine violence à une autre, du cachot dans lequel il fut enfermé pendant dix -sept ans jusqu’à la Place de Nuremberg où il découvrit la société. Back into Nothingness n’est pas et ne sera pas une ballade romantique. À travers les voix de Spirito et de la soliste, la langue, la profération, le chant et la musique, feront exister cette aspiration sourdemuette au langage et donnent une voix au trauma. Il s’agira de dynamiter en mots et en musique le mythe de l’enfant séquestré au cœur pur, d’en dénoncer l’iconisation.

Núria Giménez Comas : composition
Laure Gauthier : auteure
Nicole Corti : direction
Anna Clementi : soprano
David Guerrier : trompette
Guiseppe Frigeni : scénographie
Max Bruckert : réalisateur en informatique musicale

Concert scénique le vendredi 16 et le samedi 17 mars à 20h / Théâtre populaire de Villeurbanne

BACK INTO NOTHINGNESS

Le site web de Núria Giménez Comas

Au téléphone : Anne-Laure Pigache

Ce concert performance interroge les états limites et les frontières du matériau sonore à travers le dialogue entre voix et enregistreurs à bandes, et donne à entendre l’Inouï, l’émergence du son, les saturations de ce dernier, le chuchotement qui devient cri, exploitant brillamment les sens de l’auditeur. Cet « état limite » du sonore, c’est d’abord et avant tout la fine frontière qui sépare l’audible de l’inaudible, ce point liminaire d’équilibre précaire, point de passage, lisière imminente et pénétrée, duquel le son peut émerger, ou dans lequel il peut au contraire se noyer corps et biens. Ce sont aussi, à l’inverse, les limites du supportable : ce lieu de la saturation, qu’elle soit accumulation ou gain en puissance exponentiel — et tout l’entre-deux du presque appréhendable, du quasi compréhensible, et même de ce qui dépasse l’entendement…

POINT LIMITE ZÉRO – VOIX MAGNÉTIQUES / CREATION

Création les vendredi 09 mars et samedi 10 mars / Les Subsistances - Lyon

Le site web d'Anne-Laure Pigache
 

Programmation musicale des invités

♫ Gustav MAHLER
Kindertotenlieder : Nun will die Sonn’ so hell aufgeh’n
Anne-Sofie von Otter, Orchestre philharmonique de Vienne, Pierre Boulez (direction)  
DG

Hector PARRA
Limite les rêves au-delà : finale
Arne Deforce (violoncelle), Thomas Goepfer (électroacoustique)  
Live Ruhrtriennale 2017

Heinz HOLLIGER
Psalm 1971
Schola Cantorum Stuttgart, Clytus Gottwald  
CADENZA

Hugo BALL / Hans SCHUTTLER
Seepferdchen Und Flugfische (Seahorses and Flying Fish)
Japp Blonk  
CD INVITE

Benjamin BRITTEN
The young person's guide to the orchestra op 34 : Thème
Orchestre Symphonique de Londres, Benjamin Britten (direction)  
DECCA

Steve REICH
Music for 18 musicians : Pulses
Ensemble Modern  
RCA

L'équipe de l'émission :