Mercredi 14 avril 2021
25 min

Abdel Rahman El Bacha : "L'art a la particularité d'être infini"

Abdel Rahman El Bacha enregistre une série de quatre ballades et scherzos de Chopin, auquel le pianiste franco-libanais dédie une bonne partie de sa carrière débutée dans les années 70, ayant notamment enregistré l'intégrale de l’œuvre pour piano seul de Chopin, la première intégrale chronologique.

Abdel Rahman El Bacha : "L'art a la particularité d'être infini"
Le pianiste franco-libanais Abdel Rahman El Bacha pour son nouveau disque "Frédéric Chopin : Scherzi & ballades” sorti le 5 mars 2021 sur le label Mirare, © Kritharas

Abdel Rahman El Bacha sortait le disque “Frédéric Chopin : Scherzi & ballades” sur le label Mirare le 5 mars 2021. Enregistré à la Ferme de Villefavard du 8 au 12 janvier 2020 sur un piano Bechstein, ce nouveau disque est une suite logique pour le pianiste franco-libanais pour lequel Chopin n'a - quasiment - plus de mystère : il y a vingt ans, sur un Steinway, il était en effet le premier à avoir enregistré l'intégrale chronologique des œuvres pour piano seul du compositeur polonais.
Le pianiste revient sur les sonorités de ce nouveau disque : "En 20 ans, il y a des choses qui évoluent. Il y a aussi un résultat un peu différent au niveau sonore : le Bechstein apporte une sorte de douceur, de chaleur et d'horizontalité, qu'on a plus difficilement avec un Steinway."

"Avant, il y avait plus d'efforts à faire, et une forme de souci de plus grande fidélité au texte. Maintenant, tout a été intégré pour que ça devienne quelque chose qui fait partie de moi. J'ai l'impression de jouer sans effort."
Abdel Rahman El Bacha

Abdel Rahman El Bach nous parle des similitudes dans le programme qu'offre ce nouveau disque : "Je mets en miroir des scherzi et des ballades, parce qu'il se trouve que chronologiquement parlant, le premier scherzo et la première ballade sont quasiment contemporains. On retrouve des correspondances d'écriture très fortes et même d'inspiration, parce que la mélancolie qui se creuse avec les années devient de plus en plus parlante musicalement."

Abdel Rahman El Bacha

Né à Beyrouth en 1958, Abdel Rahman El Bacha est à ses débuts récompensé, fait rarissime, par le Premier prix du jury et du public au Concours Reine Elizabeth de Belgique en 1978. En 1983, son premier disque, consacré aux premières œuvres de Prokofiev, obtient le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros. Il le reçoit des mains de Madame Serge Prokofiev.
Abdel Rahman El Bacha développe un répertoire riche d’une soixantaine de concertos et principalement axé sur des œuvres de Bach, Mozart, Schubert, Chopin, Schumann, Rachmaninov, Ravel et Prokofiev. Deux compositeurs lui tiennent à cœur : Chopin et Beethoven. Il a d'ailleurs enregistré l'intégrale de l'œuvre pour piano seul de  Chopin - la première intégrale chronologique -, ainsi que l'intégrale des  32 sonates de Beethoven, saluée par la presse comme un "évènement  majeur".

Les invités :
L'équipe de l'émission :