L'invité du jour
Entretien
Lundi 29 janvier 2018
45 min

Francis Huster et Claire-Marie Le Guay invités de Musique matin

"Horowitz, le pianiste du siècle", mis en scène par Steve Suissa, associe musique, cinéma, théâtre en faisant revivre le pianiste ukrainien à travers les grands compositeurs, les films et documents d’époque ; Claire-Marie Le Guay accompagne Francis Huster au piano.

Francis Huster et Claire-Marie Le Guay invités de Musique matin
Claire-Marie Le Gay et Francis Huster dans "Horowitz, le pianiste du siècle" - mise en scène Steve Suissa

"Horowitz, le pianiste du siècle"

Fancis Huster en costume sombre incarne Vladimir Horowitz, alors que Claire-Marie Le Guay l'accompagne sur son piano, interprétant les grands compositeurs au fur et à mesure que l'acteur les évoque : Liszt, Chopin, Rachmaninov, Bizet, Ravel … Le metteur en scèneSteve Suissa a crée une juxtaposition d'images sur l’enfance, la vie, l’œuvre, les endroits parcourus et les concerts, racontant ainsi le destin hors du commun du pianiste virtuose.

En tournée, Francis Huster et Claire-Marie Le Guay se produiront le 3 février 2018 Salle Gaveau à Paris, le 16 février à Sarreguemines et le 6 mars à Onet-le-Château.

"Schubert, Wanderer"

"Schubert Wanderer", Claire-Marie Le Guay et François Salque, Mirare - janvier 2018
"Schubert Wanderer", Claire-Marie Le Guay et François Salque, Mirare - janvier 2018

Paru le 12 janvier 2018 chez Mirare Productions, le nouvel album de la pianisteClaire-Marie Le Guay avec le violoncelliste François Salque rend hommage à Schubert. Sur le thème romantique de l’errance et la solitude du voyageur en quête d’un ailleurs inaccessible, « Schubert, Wanderer » est le disque officiel de la Folle Journée de Nantes.
Le site web de Claire-Marie Le Guay

Les prochains concerts

Les invités

Francis Huster étudie l'art dramatique au conservatoire du 17e arrondissement de Paris, au cours Florent et au Conservatoire national où il reçoit l'enseignement de René Simon puis d'Antoine Vitez. Ayant remporté plusieurs premiers prix, il est aussitôt engagé à la Comédie-Française où il interprète les grands rôles classiques. Il débute au cinéma en 1970 dans un film de Georges Franju, La Faute de l'abbé Mouret. Il est d'abord l'acteur de Nina Companeez puis de Claude Lelouch. En 1981, Francis Huster quitte la Comédie-Française pour se consacrer exclusivement à sa carrière cinématographique (La Femme publique d'Andrzej Zulawski, L'Amour braque, Equateur de Serge Gainsbourg). En 1986, il réalise son premier film, On a volé Charlie Spencer. Au début des années 1990, il s’éloigne du grand écran pour monter des spectacles avec la Compagnie Françis Huster.

Claire-Marie Le Guay a fait son entrée dans le milieu pianistique avec un premier disque consacré aux Etudes d’exécutions transcendantes de Lizst, alors qu’elle avait 19 ans. Un deuxième disque Schumann a imposé la pianiste comme l’une des grandes interprètes du romantisme. Sans jamais figer son répertoire Claire-Marie Le Guay passe, avec la même aisance, des jalons du répertoire à la création contemporaine : de l’élégance des sonates de Mozart et Haydn, à l’énergie rythmique des concertos de Ravel jusqu’à l’univers tourmenté de Thierry Escaich dont elle est l’une des interprètes les plus fidèles. Sa carrière de soliste s'est vue récompensée par une Victoire de la Musique en 1998. Claire-Marie Le Guay est régulièrement sollicitée par des chefs tels que Louis Langrée, Christian Arming, Gerd Albrecht, Jerzy Semkov, ou Emmanuel Krivine. En 2000, Daniel Baremboim l’invite pour une tournée aux Etats-Unis, sous sa direction. Gidon Kremer, François Salque, Eric Le Sage, ou les quatuors Ebène, Modigliani, Mandelring revendiquent ses qualités de chambriste et les grands orchestres (London Philharmonic, Orchestre de Chambre de Lausanne, Symphoniker de Nuremberg, Philharmonique de Liège, Orchestre de Paris…) la choisissent pour défendre les grands concertos pour piano.

Programmation musicale des invités

♫ Frédéric CHOPIN
Nocturne en fa min op 55 nº1 pour piano
Vladimir Horowitz (piano)
CBS (live au Carnegie Hall 1968)

♫ Peter Illich TCHAIKOVSKY
Concerto en si bémol min op 23 : II. Andantino semplice
Vladimir Horowitz (piano), Orchestre symphonique de la NBC New-York, Arturo Toscanini (direction)
MELODRAM 1988 (1943 au Carnegie Hall)

♫ Serge RACHMANINOV
Concerto pour piano n°2 en ut min op 18 : III. Allegro scherzando
Nikolai Lugansky (piano), Orchestre symphonique de la ville de Birmingham, Sakari Oramo (direction)
WARNER CLASSIC

♫ Franz SCHUBERT
Der Wanderer D. 489
François Salque (violoncelle), Claire-Marie Le Guay (piano)
MIRARE

♫ Franz SCHUBERT
Sonate en la mineur D. 821 “Arpeggione” : I. Allegro moderato
François Salque (violoncelle), Claire-Marie Le Guay (piano)
MIRARE

L'équipe de l'émission :