L'invité du jour
Entretien
Jeudi 5 septembre 2019
25 min

Éric Tanguy, l'invité du jour

Compositeur contemporain, sacré par deux fois déjà aux Victoires de la musique classique, Éric Tanguy est actuellement en résidence au festival de musique de Besançon, où nombre de ses œuvres seront jouées.

Éric Tanguy, l'invité du jour
Eric Tanguy, © Vahan Mardirossian

Radulescu me disait "Attends 10 ans avant de juger une de tes pièces" (Eric Tanguy)

La 72e édition du festival de musique de Besançon a lieu du 6 septembre au 21 septembre, et marque la fin de la résidence du compositeur Éric Tanguy. Au terme de deux ans de travail régulier avec diverses institutions de la région, dont les conservatoires, cette édition sera jalonnée par les œuvres du compositeur. 

Le programme précis de celles-ci est à retrouver ci-dessous :  

  • Le 7 septembre: "Affettuoso" pour orchestre, Orchestre Philharmonique de Radio-France sous la direction de Ben Glassberg
  • Le 9 septembre : "The Desperate Man" (création mondiale pour octuor à cordes), Quatuor Diotima & Quatuor Arod
  • Le 10 septembre : "Quattro Intermezzi",Julien Brocal
  • Le 11 septembre : "Matka",Orchestre de chambre de Paris sous la direction de Duncan Ward
  • Le 12 septembre : "Agnus Dei", Chœur de chambre Mélisme-s et Ensemble A Venti
  • Le 12 septembre : "Further" pour flûte, "Afterwards" pour flûte et piano, Jean-Henry Burtey et Jérôme Jehanno
  • Le 13 septembre : "Adagio" pour cordes, Ensemble Pelléassous la direction de Benjamin Lévy
  • Les 13 et 14 septembre : "Sonate pour deux violons", Julia Pusker et Jane Hyeonjin Cho
  • Le 19 septembre : "Sinfonietta" pour orchestre, Orchestre du Conservatoire de Besançon sous la direction d'Eric Crève
  • Le 21 septembre : "Constellations" pour orchestre, création mondiale, Deutsche Radio Philharmonie Saarbücken Kaiserlautern et les candidats du concours de direction d'orchestre

Eric Tanguy considère que le langage de sa musique évolue de pièce en pièce. Selon lui, sa musique oscille entre 2 galaxies : la tonalité et l’atonalité !

Le compositeur est extrêmement lié au grand répertoire. En effet ayant fait du violon dès son plus jeune âge, il a une grande passion pour les instruments et les musiciens.

Je savais que je voulais être compositeur. Lorsque j'avais 14 ans, Ivo Malec m’a demandé de revenir le voir quand je serai prêt. Puis lorsque je l'ai eu comme professeur, j'ai vécu un voyage musical extraordinaire avec lui. Il est un réel inventeur sonore de notre époque. C'est une personnalité majeur de la musique du XXe siècle. Ses œuvres symphoniques sont prodigieuses !

Les invités :
L'équipe de l'émission :