L'invité du jour
Entretien
Vendredi 18 juin 2021
25 min

Du Venezuela à l'Opéra de Tours : la carrière de la cheffe Glass Marcano prend son envol

Découverte lors du concours La Maestra en septembre dernier, la jeune cheffe vénézuélienne Glass Marcano vient d'être nommée cheffe principale invitée à l'Opéra de Tours à partir de la saison prochaine. Retour sur un parcours hors du commun !

Du Venezuela à l'Opéra de Tours : la carrière de la cheffe Glass Marcano prend son envol
La cheffe vénézuélienne Glass Marcano est au micro de Jean-Baptiste Urbain, © Marie Pétry

En un an, la vie de Glass Marcano a radicalement changé. De sa vie au Venezuela, où entre ses cours de droit, ses cours du soir pour devenir cheffe d’orchestre et son travail avec sa famille pour les aider à tenir un magasin de fruits, Glass Marcano peut désormais se consacrer entièrement à sa passion pour la musique, en se produisant sur les plus grandes scènes françaises. Elle vient même d’être nommée cheffe principale invitée à l’Opéra de Tours pour la saison prochaine.
En parallèle, elle continue son apprentissage de la musique sur les bancs du Conservatoire à rayonnement régional de Paris. Tout ça, elle le doit au concours de cheffe d'orchestre La Maestra, qui a eu lieu en septembre dernier. "Ma vie a complètement changé après le concours" déclare Glass Marcano.

"Venir en France, c'est la meilleure décision que j'ai prise dans ma vie" 

Ce concours initié par la cheffe d’orchestre Claire Gibault en collaboration avec La Philharmonie de Paris a pour objectif de faire émerger de nouveaux talents. Il s’adresse exclusivement aux femmes cheffes, pour qui le plafond de verre dans le milieu de la musique classique reste encore très présent… La première édition du Concours qui a eu lieu en septembre dernier a couronné Rebecca Tong. Quant à la cheffe Glass Marcano, elle a été auréolée du Prix de l’Orchestre.
Lorsqu’elle se présente devant l’orchestre pour les premières épreuves, Glass Marcano ne parle ni français ni anglais, c’est donc avec le langage corporel que la cheffe arrive à transmettre ses indications à l’orchestre : "Quand j’y repense, je rigole et je me demande comment j’ai fait ça" s’amuse la vénézuélienne. Pour elle, la langue n’est pas le seul moyen pour réussir à se faire comprendre auprès des musiciens. "Le chef d’orchestre doit créer une connexion avec les musiciens, ça passe par le sourire et le regard" constate Glass Marcano.

Cette passion dévorante pour la musique lui vient depuis son plus jeune âge lorsqu’elle a intégré le programme d’éducation musical El Sistema qui lui a permis de pratiquer le violon. Tout comme son compatriote Gustavo Dudamel (qui vient d’être nommé directeur musical de l’Opéra de Paris), Glass Marcano a bénéficié de cette formation musicale majeure. "Gustavo Dudamel est mon idole… El Sistema ne fait pas que te donner un instrument, il te donne un moyen pour accéder à tes rêves" reconnaît la cheffe d'orchestre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
Les invités :
L'équipe de l'émission :