Vendredi 11 juin 2021
25 min

Disquaire Day : Vers l'avènement du vinyle ?

Demain, nous fêterons le Disquaire Day, une journée dédiée aux disquaires indépendants ! A cette occasion, La Matinale reçoit Frédéric d'Oria-Nicolas, co-fondateur du label The Lost Recordings, Alexandre Lasch, directeur du SNEP et Nicolas Bichet, discothécaire.

Disquaire Day : Vers l'avènement du vinyle ?
Ventes de vinyles à l'occasion du Disquaire Day en 2019 à Valence, © AFP / NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS

Le Record Store Day (Disquaire Day, en France) est une journée annuelle de promotion, organisée par les disquaires indépendants afin d'inciter le public à se rendre dans leurs boutiques. Elle se tient généralement le troisième samedi du mois d'avril (décalée au 12 juin pour cette année 2021), et est organisée depuis 2008 dans plusieurs centaines de magasins de disques aux États-Unis et au Canada. Le concept est ensuite repris dans plusieurs pays d'Europe. En France, la première édition du Disquaire Day date de 2011 !

Pour cette édition 2021, de nombreux disquaires français organiseront sur tout le week-end des ventes de vinyles, des showcases, dédicaces ou encore des expositions. Parmi les évènements, un vinyle market géant se tiendra au Hasard Ludique de 12h à 20h, sur les quais de la gare désaffectée de l'avenue de St Ouen, à Paris !

Le Syndicat national de l'édition phonographique

Créé en 1922, le SNEP est la principale organisation patronale regroupant les producteurs, éditeurs et distributeurs de musique enregistrée, partenaires des artistes de la musique en France.  Il représente les intérêts de 66 maisons de disques et labels, et 300 disquaires indépendants en France. Alexandre Lasch, directeur du SNEP, nous éclaire sur le regain du vinyle ces dernières années : "Dans une année comme 2020, marquée par les circonstances qu'on connait tous avec la fermeture des commerces culturels, le vinyle a su tirer son épingle du jeu, avec 4,5 millions d'unités vendues. C'est quatre fois plus qu'en 2015 !". Il nous rappelle également que "le vinyle concerne 28% des ventes de musiques enregistrées, avec une hausse de 10% par rapport à 2019."

The Lost Recordings

Ces derniers mois, un tout nouveau label vient de faire son apparition sur le marché du vinyle : The Lost Recordings ! Cependant, il ne s'agit pas d'un label comme les autres ... Les quatre fondateurs Frédéric D'Oria-Nicolas, Quentin Sannié, Michel Navarra et Antoine Petroff, ont imaginé un label d'excellence, à la redécouverte d'enregistrements inédits, restaurés par une technologie de pointe, puis gravés sur vinyle à travers une édition limitée à 2000 exemplaires, numérotés à la main. Avec ce nouveau concept, The Lost Recordings offre aux mélomanes une collection unique d’objets sonores haut-de-gamme.

On traque les archives du monde entier, c'est un travail de fourmis ! Frédéric D'Oria-Nicolas

Pour le moment, deux parutions ont vu le jour en avril dernier : un live de Sarah Vaughan à la philharmonie de Berlin en 1969, ainsi qu'un enregistrement d'Emil Gilels lors d'un récital au Concertgebouw d'Amsterdam en 1976. 

L'équipe de l'émission :