L'invité du jour
Entretien
Jeudi 30 décembre 2021
25 min

Le violoniste David Haroutunian sur les traces de sa terre d'Arménie

Alors qu'elle a célébré les 30 ans de son indépendance en septembre dernier, l'Arménie est encore traumatisée par sa défaite dans la guerre avec l'Azerbaïdjan. Le violoniste David Haroutunian tente grâce à la musique d'apaiser le sort des arméniens...

Le violoniste David Haroutunian sur les traces de sa terre d'Arménie
Le violoniste David Haroutunian publie un nouveau disque consacré à Brahms, © Kira Vygrivach

C’est avec de nombreux projets que David Haroutunian vient nous voir ce matin. Violoniste dans les rangs de l’Orchestre philharmonique de Radio France depuis plus de 15 ans maintenant, David Haroutunian mène de nombreuses activités parallèles.
Tout d’abord, avec son ensemble Toumanian Mek, qui a vu le jour il y a 5 ans maintenant, le musicien souhaite faire rayonner la musique arménienne et plus particulièrement le répertoire du quatuor à cordes. Un nouveau disque est d'ailleurs prévu très prochainement. 

Né à Erevan, le musicien a depuis toujours souhaité valoriser le riche répertoire arménien. C’est pourquoi, il a même décidé de créer son propre festival sur sa terre natale. En collaboration avec l’acteur Simon Abkarian, le festival se tiendra l’été prochain dans la capitale arménienne. Il réunira musique classique, théâtre et danse et visera à promouvoir la culture de son pays. "Avec ce festival, j’ai eu envie de rapprocher l’Arménie de l’Europe. On ne peut pas se battre mais un évènement culturel pourrait rapprocher l’Arménie du reste du monde" nous explique David Haroutunian.
En effet, l’Arménie est encore durement touchée par la guerre qu’elle a vécue l’année dernière face à l'Azerbaïdjan. Malgré le cessez-le-feu instauré depuis plus d’un an maintenant, l’Arménie reste traumatisée par ce conflit qui a couté la vie à plus de 3500 hommes.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

"Brahms a puisé dans sa terre pour composer. Il a ramené toute sa culture dans son écriture musicale"

C’est avec Johannes Brahms que le violoniste démarre cette nouvelle année. Aux côtés de Sofya Melikyan et Mikayel Hakhnazaryan, il vient de publier un nouveau disque consacré aux 2e et 3e trio pour piano de Brahms.
La musique de Brahms a depuis toujours fasciné le musicien qui, comme lui, a puisé dans les origines folkloriques de la musique. "La façon dont Brahms aborde la musique folklorique hongroise, ça nous ramène à nos racines arméniennes dont se sont inspirés de grands compositeurs comme Komitas ou encore Khatchatourian" nous confie David Haroutunian.

Concert du Nouvel An de l'Orchestre Philharmonique de Radio France à écouter le 17 janvier sur France Musique

L'équipe de l'émission :